banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Violences physiques, detention carcerale... : Le gouvernement sensible aux directives du Comité contre la torture

26 Mai 2018
432 times

Le gouvernement entend consolider la dynamique d’échanges et de collaboration avec la société civile suite à son passage devant le Comité contre la torture, les 25 et 26 avril derniers, à Genève. Il manifeste ainsi sa volonté d’être en phase avec les préoccupations des populations sénégalaises qui exigent des solutions appropriées face aux brutalités exercées sur des tierces personnes, mais aussi sur le respect des droits humains.

En effet, les deux parties ont abordé, lors d’une rencontre, le 22 mai dernier, au Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme - Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest (Hcdh-Brao), des points relatifs à la surpopulation carcérale, à l’indépendance de la justice, l’usage excessif de la force par les agents de l’Etat, la question de la traite et des abus à l’égard des enfants, celle des décès et disparitions dans le cadre du conflit en Casamance.  Des points qui figurent parmi les préoccupations majeures du Brao qui encourage la société civile à renforcer le plaidoyer pour une mise en œuvre de ses recommandations. D’ailleurs, le communiqué de presse renseigne que « le but de cette rencontre était pour le gouvernement du Sénégal de partager les recommandations faites par le Comité contre la torture et d’encourager la société civile à se les approprier ».  La réunion a également servi de tribune pour relancer le débat sur la parité au Sénégal 8 ans après la promulgation de la loi sur celle-ci en vue d’évaluer le niveau de réalisations.

En effet, la mission du Hcdh-Brao est d’appuyer les Etats dans leur obligation de promouvoir et protéger les droits de l’Homme et, en particulier, de mettre en œuvre les recommandations des mécanismes des Nations Unies, tel que le Comité contre la torture. Le Hcdh encourage la société civile et le public à s’approprier ces questions car chacun a un rôle à jouer pour que les pays tels que le Sénégal réalisent les recommandations qui leur sont faites au plan international.

Matel BOCOUM

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.