banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre l’insécurité routière : Des chauffeurs professionnels en formation à Thiès

30 Mai 2018
678 times

Faire baisser au moins de 35% le taux des accidents de la route sur toute l’étendue du territoire national. Tel est l’objectif que se fixent les autorités sénégalaises d’ici à 2020. Pour gagner ce pari, voire le dépasser, un programme de formation complémentaire de 1 à 2% des chauffeurs professionnels a été élaboré.

Après Dakar où 500 professionnels ont fini d’être formés, Thiès a pris le relais, hier, avec une centaine de chauffeurs répartis en deux groupes, pour se renforcer toute la semaine durant. Ensuite, ce sera au tour des pôles de Kaolack, Fatick, Kaffrine, Saint-Louis, Louga, Matam, Tambacounda, Kédougou, Ziguinchor, Sédhiou et Kolda. Venu représenter le directeur national des Transports routiers, Modou Kane Diaw a noté que le développement du pays souffre beaucoup de la recrudescence des accidents de la circulation. « Ils causent une perte sèche de plus de 168 milliards de FCfa, soit deux points du produit intérieur brut, sans compter les dégâts matériels », a-t-il indiqué. L’étude du secteur a aussi montré que 90% des accidents de la route sont dus aux conducteurs.

Ce qui explique le choix fait par les autorités de renforcer les compétences des chauffeurs professionnels à travers un tel programme de formation. « Au-delà du renouvellement du parc en général, des efforts à consentir davantage sur la matérialisation des routes, l’information et la sensibilisation sur les méfaits liés aux accidents de la route, ce programme de formation complémentaire de 1 à 2% des chauffeurs professionnels vise à faire reculer d’au moins 10% sur les 35% fixés », a-t-il précisé. Pour une route sûre, il faut que les chauffeurs veillent sur les signalisations routières, les limitations de vitesse, les capacités de chargement, le temps de conduite et de repos, le respect de l’hygiène de vie.

L’adjoint au gouverneur de Thiès en charge des affaires administratives, Amdy Mbengue, a souligné l’importance capitale du programme au vu des 750 victimes dénombrées, au moins, chaque année, sur les routes du pays. « Thiès, région carrefour avoisinant la capitale Dakar, abrite des événements religieux qui drainent du monde. D’où l’impérieuse nécessité d’inciter les chauffeurs professionnels à maîtriser davantage leur métier pour faire reculer sensiblement les accidents de la route », a-t-il déclaré.

Qu’il s’agisse des chauffeurs bénéficiaires de cette formation, des opérateurs économiques, des représentants des chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture ou des métiers, le sentiment est partagé. Pour eux, ce programme, qui met l’accent sur les chauffeurs professionnels, va indubitablement les responsabiliser davantage en fouettant leur estime de soi. C’est, d’ailleurs, l’effet recherché pour faire baisser les accidents de la route au Sénégal.

Mbaye BA

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.