banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Tribune du Ramadan : Les quatre grands compagnons du Prophète de l'humanité

I - ABOU BAKR
9- Le maintien de l’intégrité de l’espace musulman
Dès sa prise de fonction, Abou Bakr adopta une démarche s’inscrivant dans le sens de la consolidation des acquis et de la poursuite des actions initiées par le Prophète, en veillant notamment au respect des engagements pris et à la réalisation de ses projets et promesses. A cet égard, le premier Calife recueillait surtout l’opinion avisée du Compagnon Omar ibn Al-Khattab et l’associait à la prise de ses décisions majeures. Il consultait aussi ses collaborateurs nommés à des postes de responsabilité.

Dans ce cadre, il procéda au renforcement de l’Armée. A cette époque, les soldats étaient des volontaires, mus par leur foi et prêts à mourir en martyr pour la cause d’Allah. Abou Bakr installa une base militaire à Dhal Qassa en banlieue médinoise et une garnison à Tayma. En effet, l’option militaire s’imposa rapidement au Calife, ses ennemis ayant pris l’initiative d’entamer les hostilités. Ils considéraient que les musulmans étaient trop faibles, sans leur Prophète, pour pouvoir rétablir l’ordre sur les territoires musulmans.

Dès lors, Abou Bakr mobilisa onze brigades, placées sous le commandement de ses hommes de confiance. Il rédigea deux documents, l'un portant définition du cadre de mission des chefs militaires et l'autre ayant valeur de déclaration/avertissement aux rebelles. La lettre de mission adressée aux chefs militaires contenait les principales directives ci-après :

- faire preuve d'une profonde crainte d'Allah, en se conformant à Ses ordres et en évitant Ses interdits,

- lancer un avertissement aux renégats, tout en les invitant à retourner à l'Islam, et leur expliquer leurs droits et devoirs,

- laisser en paix ceux qui acceptent de se repentir,

- veiller à assurer aux soldats, les meilleures conditions de manouvre, et ne pas leur imposer un rythme insupportable,

- empêcher les faux repentis de s'infiltrer au sein des musulmans et de servir d'espions à l'ennemi.

Dans sa déclaration aux rebelles, le Calife rappela les fondamentaux du message du Prophète et le sens du combat qu'il a eu à mener tout au long de sa vie. Il y intégra des versets du Coran qui mettent en évidence le caractère mortel du Messager d’Allah, pour souligner que la disparition de Muhammad (Paix et Salut sur lui) ne saurait justifier des changements dans l'attitude des musulmans envers ses enseignements. Aussi, fit-il part de sa décision d’envoyer des contingents pour restaurer l’ordre et la stabilité sur tout l’espace musulman. Dans ce cadre, il donna l’ordre à ses émissaires, de procéder à la lecture de la déclaration aux rebelles, d’appeler ensuite les gens à la prière et d’attendre leur réaction, en l’occurrence la manifestation de la volonté de la partie adverse à renouer avec l’Islam.

Nonobstant sa ferme détermination à recourir aux moyens militaires, le Calife savait montre d’une grande sagesse. Ainsi la grâce fut accordée à certains dignitaires, dans la perspective de leur contribution à l'apaisement des populations. A contrario, étaient l’objet d’un châtiment exemplaire, les chefs de tribus récalcitrantes qui, outre la commission de crime de haute trahison, avaient tué nombre de leurs anciens coreligionnaires. Par ailleurs, les troupes armées respectèrent les croyances des habitants des territoires conquis, épargnant les églises, les temples et les synagogues.

Le Calife parvient grâce à la vaillance de ses soldats, à réduire les rebelles au silence, à mettre un terme à l’occupation persane de territoires de la Péninsule arabique, notamment le Yémen, l’Oman, le Bahrain et une bonne partie de l’Irak et d’une manière générale, à ramener l’ordre et la stabilité, propices à la propagation de l’Islam à travers le monde.

Par Docteur Khadim MBACKÉ de l’Ifan

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.