banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Création de crèches dans les zones reculées : Pour l’épanouissement de la mère et de l’enfant

30 Mai 2018
695 times

L’association internationale Kirikou, déjà active au Maroc, va étendre ses activités au Sénégal où elle compte créer, dans les zones reculées du pays, des crèches. La mise en place de ces loges recevant des enfants permettra d’alléger les travaux des femmes, ces actrices du développement local qui pourront mieux se consacrer à leurs activités génératrices de revenus.

L’association internationale Kirikou, déjà active au Maroc, va créer des crèches dans les zones les plus reculées du Sénégal en vue de faciliter la mise en place de pôles de développement.

L’annonce a été faite lors du lancement de son antenne sous régionale à Dakar. Pour Mountaga Diop, président de ladite association créée en 2014, l’installation de crèches dans les profondeurs du Sénégal est une stratégie qui devra permettre aux femmes des zones isolées du pays de jouer pleinement leur rôle d’agents du développement. « Notre objectif est de créer, à partir de septembre, 10 crèches dans certains villages et dans le rural urbain », a-t-il fait savoir.

Selon lui, son association veut maximiser les chances de réussite des femmes qui sont dans le maraîchage, les « loumas » et le secteur informel, en leur permettant, en premier lieu, de confier leurs enfants aux monitrices et en les plaçant dans des structures adéquates. « Nous comptons les accompagner techniquement et financièrement pour rentabiliser leurs activités. Des projets pilotes seront lancés dans 10 régions du pays dont Matam, Thiès, Kolda, et Ziguinchor. Nous voulons faire de sorte que ces femmes puissent exercer des activités génératrices de revenus », a-t-il souligné.

D’après Mountaga Diop, par ailleurs chercheur en droit et fervent militant des droits des migrants au Maroc, cette approche facilitera la création de nouveaux pôles de développement. Ce que certains élus locaux, présents à la cérémonie de lancement de l’antenne sous régionale de Dakar de l’association internationale Kirikou, ont salué. C’est le cas du maire de Gandiaye, Pape Songhe Diop, qui s’est engagé à apporter l’appui nécessaire à ladite association dont l’approche est susceptible de créer une plus-value économique. « Toutes les énergies doivent être mobilisées dans ce sens » a-t-il conseillé.

L’association internationale Kirikou s’est fixée comme mission principale de promouvoir le développement et l’éveil des mineurs migrants et marocains, tout en adoptant une approche interculturelle favorisant le dialogue et l’échange entre les différentes cultures. « Nous avions mis en place des structures mixtes au Maroc pour faciliter l’intégration des enfants des migrants. Nous n’avons pas voulu créer des crèches spécifiques aux Africains. Depuis, nous avons pu contribuer à la scolarisation des enfants de migrants. Après quatre ans d’existence, nous avons décidé d’étendre nos activités au Sénégal pour faire bénéficier nos sœurs et nos collègues de ce système », a-t-il indiqué.

Matel BOCOUM

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.