banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Coopérative d’habitat de l’Onas : Les travailleurs réclament le site de la Patte d’Oie

26 Mai 2018
658 times

Les travailleurs de l’Office national d’assainissement (Onas) réclament la régularisation de l’ancienne station d’épuration de la Patte d’Oie à titre d’habitation, à travers sa coopérative d’habitat. En assemblée générale, hier, ils ont demandé la restitution totale des parcelles.

Toutes les composantes de l’Onas ont répondu à l’assemblée générale organisée, hier,  par le cadre unitaire des syndicats de la structure. Une réunion, à l’allure d’un sit-in, qui s’est tenue à l’esplanade de la station d’épuration de l’Onas à Camberène. Chaque travailleur a soulevé une pancarte. Sur ces nombreuses pancartes, on peut retenir quatre messages principaux : « Restituez-nous ce qui nous revient de droit », « ne touchez pas à nos terrains », « sans terrain pas d’assainissement », « nous réclamons la totalité de nos parcelles ». Tout le monde est à l’écoute des représentants du collège des délégués qui doivent communiquer avec le personnel sur le problème du terrain de la Patte d’Oie qui abritait l’ancien site d’épuration de l’Onas. Ababacar Kane, le délégué du personnel de l’Onas qui a fait la genèse de l’attribution de ce site de 9 hectares devant les employés, a rappelé que toutes les démarches ont été faites pour l’obtention des « TF n°14.046/DG et n°26.718/DG ». La preuve, a-t-il informé, les travailleurs ont obtenu un avis favorable de la commission de contrôle des opérations domaniales qui a donné son approbation lors de sa séance du 1er février 2018 et une « notification globale » de la direction du domaine. Mieux, a-t-il ajouté, les travailleurs ont obtenu une « restitution d’une partie des baux ».

Malgré toutes ces démarches, les travailleurs de l’Onas ont constaté « un blocage dans la délivrance » de la seconde partie. Le président de la coopérative d’habitat de l’Onas, Omar Barry, a souligné que ce blocage est survenu depuis que « (leur) tutelle, en l’occurrence le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, a envoyé une correspondance en demandant de surseoir le processus ». « A chaque demande d’explication, c’est le flou total qui nous est servi pour une affaire qui ne devrait même pas durer un mois, ce que nous considérons  comme un acte de provocation et de sabotage », a renchéri A. Kane. Celui-ci voit derrière cette affaire « une volonté manifeste de certaines autorités à vouloir faire capoter le processus, mais surtout remettre en cause les instructions du Président Macky Sall ». O. Barry a invité le chef de l’Etat qui, selon lui, a toujours été favorable à ce projet, à intervenir pour prendre le dossier en main. Si rien n’est fait, a-t-il mis en garde, les travailleurs n’excluent pas d’aller en grève. Déjà, a indiqué Ibrahima Mbodj, délégué du personnel, un préavis de grève sera déposé si dans les 48 heures aucune évolution n’est notée sur ce dossier. « Nous n’avons pas demandé plus, nous voulons juste ce qui nous revient de droit. Quand ça va chauffer, Dakar sera invivable », a menacé Massamba Thiam. Ce dernier a également rappelé que les travailleurs de l’Onas qui s’occupent de l’assainissement n’ont bénéficié d’aucun avantage de l’Etat alors qu’ils évoluent dans un environnement fortement pollué. Conséquence : « en moins de deux décennies, nous avons un lot de morts parce que nous sommes dans un secteur pollué», a déploré M. Thiam. Le président de la coopérative d’habitat de l’Onas a appelé à une mobilisation générale des travailleurs jusqu’à obtenir gain de cause.

Aliou Ngamby NDIAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.