banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre la pauvreté en banlieue : Des filets sociaux pour les couches vulnérables

01 Jui 2018
536 times

Des populations de 10 communes de la région de Dakar vont bénéficier de subventions et de dons d’actifs visant à les aider à tendre vers l’autonomisation. Ce sera dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’appui au développement économique et social du Sénégal (Padess), financé par l’Italie à hauteur de 12 milliards de FCfa.

A côté des bourses de sécurité familiale initiées pour accompagner les couches vulnérables, le gouvernement du Sénégal va mettre en place une autre stratégie pour accompagner l’autonomisation     des femmes, des jeunes et des couches extrêmement vulnérables.  Ce choix,  porté par le Programme d’appui au développement économique et social du Sénégal (Padess), sera matérialisé par la mise en place de subventions économiques qui permettront aux familles ciblées de tendre vers l’autonomisation. « Il est prévu d’accompagner par des dons d’actifs. Les groupes vulnérables ne seront pas financés, mais ils bénéficieront de subventions économiques et seront préparés vers l’autonomisation », a déclaré Aissatou Ayo Mbène Bâ Diop, coordonnatrice du Padess.

C’était lors de l’atelier de lancement des activités des « Etudes diagnostiques et de ciblage en vue de l’identification des groupes vulnérables et des familles pauvres potentiels bénéficiaires de filets de protection sociale dans la région de Dakar ». La cérémonie a eu lieu en présence des représentants de l’administration territoriale, des maires, des experts de la lutte contre la pauvreté et des acteurs du développement communautaire. « L’objectif visé est de contribuer à la mise à niveau des différentes parties prenantes et acteurs clés du sous-secteur de la région de Dakar sur les enjeux et le processus de mise en œuvre opérationnelle de l’étude afin de susciter leur engagement et leur mobilisation pour l’atteinte des objectifs poursuivis par la mission », a dit Mme Diop.

Au total, 10 communes de la région de Dakar, dont Cambérène et Guinaw-Rail Sud, seront accompagnées. Les bénéficiaires seront ciblés après le processus diagnostic qui sera fait sur le terrain. « Après l’atelier, la prochaine étape est la descente sur le terrain. Nous allons procéder au ciblage des groupes vulnérables et des familles pauvres potentielles bénéficiaires de filets sociaux », a souligné la coordonnatrice.
D’un montant de 12 milliards de FCfa, le Padess est financé par le gouvernement italien. Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse) et des Objectifs du développement durable (Odd).  

Il fait suite à la mise en œuvre du Programme intégré de développement économique et social (Pides). Selon Mme Diop, il vise, entre autres  objectifs, « à contribuer à la réduction de la pauvreté par le soutien à l’opérationnalisation des politiques et stratégies nationales de lutte contre la pauvreté à travers  l’autonomisation socio-économique des groupes les plus défavorisés (femmes, jeunes et familles) et le développement économique local durable ». Le  projet va intervenir dans les régions de Dakar, Kaolack  et Sédhiou. Hormis l’accompagnement économique, les communes ciblées bénéficieront d’infrastructures sociales de base : écoles, postes de santé, foyers de la femme, etc.

Babacar DIONE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.