banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Actions de bienfaisance au camp penal : La Police sert un «Ndogou» copieux aux détenus

08 Jui 2018
599 times

Faire découvrir aux détenus des possibilités infinies pour réussir leur vie. C’est l’un des objectifs que s’est fixé le service socio-éducatif du Camp pénal de Liberté 6 qui a profité du « ndogou » servi par la Police nationale aux pensionnaires de la Maison d’arrêt et de correction pour montrer les belles œuvres à mettre à l’actif de certains d’entre eux dont le vœu  est de se réinsérer socialement par l’apprentissage ou la pratique d’un métier.

Des détenus en mesure de se réinsérer socialement. Nombre d’entre eux en sont maintenant convaincus après la cérémonie de remise de denrées alimentaires aux pensionnaires de la Maison d’arrêt et de correction (Mac) du Camp pénal organisée, hier, par la Police nationale. Un acte symbolique qui, selon la commissaire de Police, Mme Tabara Ndiaye, vise à témoigner une certaine solidarité aux personnes retenues dans les liens de la prévention. «Nous sommes là au nom de tous les policiers qui tiennent à vous montrer qu’ils ne vous oublient pas et que vous faites partie intégrante de la société», a-t-elle souligné, lors de ce moment important de partage. Occasion saisie pour plonger dans l’univers des détenus qui ont témoigné leur reconnaissance à l’Administration pénitentiaire et à la Police nationale pour cette attention bienveillante même si, ont-ils fait remarquer, des circonstances de la vie ont contribué à leur détention. «Nul ne peut infléchir le cours du destin», ont-ils rappelé.

Des hommes d’âge mûr, arrêtés pour divers délits, ont partagé, avec les visiteurs du jour, des injonctions islamiques et loué ce geste symbolique de la Police nationale. Ils venaient de clore une conférence religieuse sur «Les enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba», animée par l’imam de la prison et un codétenu. Ils ont maîtrisé le sujet, à la satisfaction de l’assistance. «Nous saluons ce geste des policiers et remercions l’Administration pénitentiaire pour leurs efforts consentis au quotidien pour nous mettre à l’aise. Je suis le plus âgé dans cette Mac. Je dois avouer que la qualité des services s’est beaucoup améliorée. Et nous tenons à dire merci à tous », a dit un homme qui, à l’image de ses autres codétenus, est loin de vivre dans une détresse morale. En atteste la visite guidée. Dans la cour des métiers, des détenus exposent leurs créations : chaussures, objets d’art, meubles, etc.

En faisant éclore leur talent, ils sont en train de regarder la vie sous un angle meilleur. C’est comme s’ils sont chez eux et se reconstruisent  une nouvelle existence. «C’est l’effet recherché par notre service socio-éducatif dont le rôle est de leur inculquer ce sentiment de sécurité et de préparer leur réinsertion sociale. Nous luttons contre les effets de désocialisation et nous essayons également de maintenir les liens familiaux», a expliqué Mme Aminata Ndiaye, surveillante de prison principale de classe exceptionnelle.

Aussi, s’est-elle érigée contre ces clichés réducteurs qui font des prisons des lieux de maltraitance. En tout cas, dans la grande cour, des femmes sont aux fourneaux pour préparer les repas à servir à l’heure de la rupture du jeun. Elles sont au service de bienfaiteurs habitués à offrir des mets copieux aux détenus pendant le mois de Ramadan.

Pour le directeur du Camp pénal, Cheikh Dia, la belle symbiose entre la Police nationale et l’Administration pénitentiaire a permis générer de tels résultats. « Je souhaite que cette dynamique se consolide », a déclaré M. Dia, qui a également invité les uns et les autres à « ne pas perdre de vue que la prison est l’affaire de tous les citoyens ».

Matel BOCOUM

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.