banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Tribune du Ramadan : Les quatre grands Compagnons du Prophète de l'humanité (Psl)

III - OUTHMANE IBN AFFAN

6- L’ultime déclaration du calife
Au fur et à mesure que les conquêtes se succédaient et que les richesses augmentaient, les comportements changeaient. Une nouvelle classe sociale apparut, dominée par la course aux biens et au pouvoir. Ses membres devinrent de plus en plus nombreux et s’écartaient progressivement des enseignements de l'Islam. Ils soumettaient les représentants du Calife au chantage et, en cas d’échec dans leurs démarches, ils remettaient en cause leurs compétences.

La politique de souplesse, prônée par le Chef suprême de la Communauté, se révéla contre-productive, en faisant émerger des groupes de contestataires qui finirent par s'en prendre à lui et se coaliser pour venir l'assiéger à Médine. Abdoullah ibn Sabâ, un juif qui clamait son appartenance à l’Islam, se particularisa par ses actions subversives, au point d’appeler les gens à destituer Uthmane et à le remplacer par Ali ibn Abi Talib. A cette époque, certains reprochaient au Calife, de s’être fié à ses proches parents, en les nommant à de hautes responsabilités et en écartant les Compagnons du Prophète, de son cercle de conseillers privilégiés.

Le Calife, après avoir usé de tous les moyens disponibles pour convaincre les populations révoltées, dépêcha l'honorable Abdallah ibn Abbas à La Mecque pour lire aux pèlerins, cette importante déclaration :

« Au Nom d'Allah, Le Clément, Le Miséricordieux

De la part du Serviteur d'Allah, Outhmane, le Commandeur des croyants.

Salut à tous. Je loue Allah en dehors duquel il n'y a aucune autre divinité. Cela dit, je rappelle à votre souvenir Allah Le Puissant et Majestueux qui nous a tous comblés du bienfait que représente l'Islam, vous a sortis de l'égarement, sauvés de la mécréance, administrés des preuves éclatantes, accordés une large subsistance, faits triompher de l'ennemi et largement couverts de bienfaits.

Certes Allah dit -et Sa parole est la Vérité- : « Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu’en pleine soumission. Et cramponnez-vous tous ensemble au câble d’Allah et ne soyez pas divisés, et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de Feu, c’est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. Que soit issue de vous, une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront. Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues, et ceux-là auront un énorme châtiment. » (Coran, Al-Imrân, La Famille d’Imran : 102-105)

Allah Le Puissant et Majestueux dit -et Sa parole est la Vérité- : « Et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous, ainsi que l’alliance qu’Il a conclue avec vous, quand vous avez dit : « Nous avons entendu et nous avons obéi ». Et craignez Allah. Car Allah connaît parfaitement le contenu des cœurs. » (Al-Mâ’idah, La Table servie, 5:7)

Il dit -et Sa parole est la Vérité- : « Ô vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait. Et sachez que le Messager d’Allah est parmi vous. S’il vous obéissait dans maintes affaires, vous seriez en difficulté. Mais Allah vous a fait aimer la foi et l’a embellie dans vos cœurs et vous a fait détester la mécréance, la perversité et la désobéissance. Ceux-là sont les bien dirigés. » (Al-Hujurât, Les Appartements, 49:6-7).

Le Puissant et Majestueux dit : « Ceux qui vendent à vil prix leur engagement avec Allah ainsi que leurs serments, n’auront aucune part dans l’au-delà, et Allah ne leur parlera pas, ni les regardera, au Jour de la Résurrection, ni ne les purifiera ; et ils auront un châtiment douloureux. » (Al-Imrân, 3:77)

Et Il dit -et Sa parole est la Vérité- : « Craignez Allah donc, autant que vous pouvez, écoutez, obéissez et faites largesses. Ce sera un bien pour vous. Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité... ceux-là sont ceux qui réussissent.» (At-Tagâbun, La grande perte, 64 :16)

Et Il dit -et Sa parole est la Vérité- : « Soyez fidèles au pacte d’Allah après l’avoir contracté et ne violez pas vos serments après les avoir solennellement prêtés et avoir pris Allah comme garant [de votre bonne foi]. Vraiment Allah sait ce que vous faites ! Et ne faites pas comme celle qui défaisait brin par brin sa quenouille après l’avoir solidement filée, en prenant vos serments comme un moyen pour vous tromper les uns les autres, du fait que (vous avez trouvé) une communauté plus forte et plus nombreuse que l’autre. Allah ne fait, par là, que vous éprouvez. Et, certes, Il vous montrera clairement, au Jour de la Résurrection, ce sur quoi vous vous opposiez. Si Allah avait voulu, Il aurait certes fait de vous une seule communauté. Mais Il égare qui Il veut et guide qui Il veut. Et vous serez certes, interrogés sur ce que vous faisiez. Et ne prenez pas vos serments comme un moyen pour vous tromper les uns les autres, sinon [vos] pas glisseront après avoir été fermes, et vous goûterez le malheur pour avoir barré le sentier d’Allah. Et vous subirez un châtiment terrible. Et ne vendez pas à vil prix le pacte d’Allah. Ce qui se trouve auprès d’Allah est meilleur pour vous, si vous saviez ! Tout ce que vous possédez s’épuisera, tandis que ce qui est auprès d’Allah durera. Et Nous récompenserons ceux qui ont été constants en fonction du meilleur de ce qu’ils faisaient. Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions. » (An-Nahl, Les Abeilles, 16:91-97)

Et Il dit -et Sa parole est la Vérité- : « Ô les croyants ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation. » (An-Nisâ, Les Femmes, 4:59)

Et Il dit -et Sa parole est la Vérité- : « Allah a promis à ceux d’entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu’Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l’a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu’Il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M’adorent et ne M’associent rien et celui qui mécroit par la suite, ce sont ceux-là les pervers. » (An-Nûr, La Lumière, 24:55)

Et Il dit -et Sa parole est la Vérité- : « Ceux qui te prêtent serment d’allégeance ne font que prêter serment à Allah : la Main d’Allah est au-dessus de leurs mains. Quiconque viole le serment, ne le viole qu’à son propre détriment ; et quiconque remplit son engagement envers Allah, Il lui apportera bientôt une énorme récompense. » (Al-Fath, La Victoire éclatante, 48:10).

Par Docteur Khadim MBACKÉ de l’Ifan

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.