banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre les inegalités de genre : De notables avancées faites par le Sénégal

21 Jui 2018
676 times

Onu Femmes et le Conseil de concertation pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement (Wsscc) ont réuni,  pendant deux jours, les pays concernés par le programme Wash (Eau Assainissement Hygiène) dont le bilan, établi après son lancement il y a quatre ans, a fait état d’avancées notables, même s’il reste encore des défis à relever.

Mis en œuvre sur trois pays en Afrique de l’Ouest (Sénégal, Niger et Cameroun) sur la période 2014-2018, le programme Eau Assainissement Hygiène (Wash en anglais)  avait pour objectif de renforcer les politiques de santé, d’hygiène et d’assainissement pour les femmes et les filles en Afrique de l’Ouest et du Centre. Et quatre ans après, les résultats sont plus que probants. Selon Madame Oulimata Sarr, directrice régionale adjointe d’Onu Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, s’il est vrai qu’il faut continuer à investir dans le triptyque Genre Hygiène et Assainissement, il faut aussi souligner des progrès significatifs qui ont été enregistrés durant ces quatre dernières années.

En effet, avec un budget modeste (2,65 millions de dollars), le programme a contribué au renforcement des capacités de près de 90 agents des ministères et environ 30 Ong dans toute la région Afrique de l’Ouest et du Centre. « Le rapport de l’évaluation du programme estime que les 620 formateurs/formatrices, formé (e)s depuis le début de l’intervention en 2014, ont touché 26 344 personnes avec des sensibilisations. Des femmes et des filles qui, auparavant, cachaient leurs matériels hygiéniques sous des matelas (et risquaient de ce fait des infections), ou abordaient les menstruations comme un phénomène tabou, ont été capables d’en parler, de briser le silence, de changer leurs pratiques.  

Plusieurs lois et règlements ont été modifiés dont la nouvelle lettre de politique sectorielle du Sénégal adoptée en 2017 par le gouvernement afin de mieux prendre en compte les besoins des femmes et des filles. « La gestion de l’hygiène menstruelle y figure comme élément incontournable lors du design et de la mise en œuvre des programmes Wash », indique le communiqué dont nous avons reçu copie. Selon Mme Sarr, ce programme s’aligne sur la prise en compte des questions d’équité et d’égalité des sexes dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

D’un côté, Wsscc apporte l’expertise technique en eau et assainissement dans divers pays d’Afrique et d’Asie et, de l’autre, Onu Femmes en assure le rayonnement régional et l’expertise dans le domaine du plaidoyer sur le genre et les droits de la personne du point de vue opérationnel ». Pour rappel, le Wsscc a pour mission d’assurer un assainissement durable, une meilleure hygiène et de l’eau potable pour tous, en mettant l’accent sur les membres les plus pauvres et les plus marginalisés de la société en Afrique et en Asie.  

Oumar FEDIOR

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.