banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Ziarra annuelle de Djilékhar : En souvenir de Cheikh Mamoune Ibrahim Niass

06 Juil 2018
646 times

Située dans le département de Nioro, la localité de Djilékhar, à 35 km de Kaolack sur la route menant à Keur Madiabel, abritera, demain, la « ziarra » de la famille de Cheikh Mamoune Ibrahim Niass. Un événement qui réunira nombre de disciples et amis du défunt chef religieux qui fut un serviteur de l’Islam et un propagateur des enseignements de la Fayda tidjaniya de son vénéré père, Cheikh Al Islam Ibrahim Niass.

Djilékhar se souviendra, demain, d’un homme multidimensionnel qui, durant sa vie, a parcouru plusieurs pays pour asseoir les bases de l’Islam et de la tidjaniya, à travers la « Fayda » de son père Cheikh Al Islam Ibrahim Niass. Ses séjours dans des pays d’Afrique, comme Le Mali, la Gambie, la Mauritanie, le Niger, le Nigéria et le Soudan (Darfour), témoignent de la volonté de Cheikh Mamoune de consolider la foi des disciples tidjanes et les nombreux « moukhadams » (dignitaires) de Cheikh Ibrahim Niass. De son vivant, il n’a jamais reculé dans l’exécution de sa mission d’éducateur, notamment lors de ses longs séjours au Nigéria et au Soudan, pour prêcher la bonne parole et jouer les bons offices dans le conflit du Darfour. Malgré son handicap visuel, Cheikh Mamoune Ibrahim Niass s’est illustré dans beaucoup de domaines de la vie. Il a, à bas-âge, mémorisé le Coran, sous la direction du mauritanien Rabani. C’est ensuite qu’il est parti poursuivre ses études en Mauritanie. Les portes de l’université Al Hazar du Caire vont s’ouvrir à lui, mais aussi à ses frères Mouhamadou Lamine Ibrahim Niass plus connu sous le nom de « Baba lamine » et Mouhamadou Mahi Ibrahim Niass ainsi qu’à son cousin Imam Hassane Cissé. Ses études universitaires seront sanctionnées par l’obtention d’une licence en Droit islamique. Cheikh Mamoune Ibrahim Niass fut un grand homme d’affaires, puisqu’il s’illustra dans plusieurs projets économiques. Mais, c’est sur le terrain politique qu’il se révéla le plus aux Sénégalais et à la région de Kaolack. Ses activités politiques l’ont conduit à l’hémicycle de l’Assemblée nationale et au Sénat.

A Médina Baye, son fief à Kaolack, il aura été de tous les combats pour le développement de la cité religieuse. Parrain, bienfaiteur, mécène, serviteur de la Fayda tidjaniya, il n’hésitait pas à mettre la main à la poche pour servir les disciples de Médina Baye. L’édition 2018 de la ziarra de Djilékhar, dont le parrain est Elhadj Abdoulaye Niass, 2ème khalife de Cheikh Ibrahim Niass, est placée sous le patronage du Président Macky Sall, avec les bénédictions de l’actuel khalife de Cheikh Ibrahim Niass, Cheikh Tidiane Ibrahim Niass, et de toutes les familles religieuses du Sénégal.

L’événement sera dirigé par Baye Mamoune ibrahim Niass, khalife de son père Cheikh Mamoune Ibrahim Niass, de ses frères et sœurs et autres « moukhadams » de la « Fayda ».

Babacar Bachir SANE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.