banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Fraude au baccalauréat 2017 : Le proviseur du lycée de Kahone écope de 5 ans de prison ferme

13 Juil 2018
1624 times

Le juge n’a pas été clément avec le proviseur du lycée de Kahone, Mamadou Djibril Dia, reconnu coupable des délits d’association de malfaiteurs et de fraude aux examens et concours.

Le verdict est tombé hier. Le proviseur du lycée de Kahone (Kaolack), Mamadou Djibril Dia, a été condamné à 5 ans de prison ferme, 500 000 FCfa d’amende et la confiscation de tous ses biens.

En rendant le verdict, le juge Maguette Diop a déclaré le proviseur du lycée de Kahone coupable des délits d’association de malfaiteurs et de fraude aux examens et concours. Le parquet avait, dans son réquisitoire, demandé une peine de 5 ans de prison ferme assortie d’une amende de cinq millions de FCfa. Le substitut du procureur, Papa Ismaïla Diallo, avait aussi requis l’interdiction, pour Mamadou Djibril Dia, d’exercer le métier d’enseignant pendant une durée de dix-ans.

Lors de son audition devant la barre du tribunal, Mamadou Djibril Dia avait reconnu avoir vendu des épreuves de français, d’anglais et d’histoire-géographie à des élèves lors des sessions du baccalauréat de 2016 et de 2017. En 2016, le proviseur du lycée de Kahone avait vendu à 300 000 FCfa les épreuves d’histoire et de géographie aux élèves Ndew Badiane et Fatou Bakhoum.

Celles-ci, grâce au concours de proviseur du lycée de Kahone, ont pu obtenir frauduleusement leur baccalauréat en 2016. En 2017, Mamadou Djibril Dia a vendu à 100 000 FCfa les épreuves de français, d’anglais et d’histoire-géographie à la même Fatou Bakhoum. Celle-ci avait acheté les épreuves pour sa cousine candidate au baccalauréat.

L’accusé avait révélé, devant la barre, qu’il recevait les épreuves du nommé Mamadou Thiam qui officiait à l’Office du baccalauréat de l’Université Cheikh-Anta Diop de Dakar. Cependant, il ressort des vérifications faites par une délégation judiciaire qu’il n’existait aucun échange de mails (courriers électroniques) entre Mamadou Djibril Dia, proviseur du lycée de Kahone, et Mamadou Thiam de l’Office du baccalauréat. Dans son verdict, le juge a aussi condamné Fatou Bakhoum et Ndew Badiane à une peine de deux ans de prison, dont un an ferme pour chacune. Le tribunal correctionnel de Dakar a aussi prononcé une peine de deux ans ferme plus une amende de 18 millions de FCfa et la confiscation de tous ses biens contre Abdoulaye Ndour. Ce professeur de français au groupe scolaire Yalla Suren, arrêté en même temps que le proviseur du lycée de Kahone, avait reconnu qu’il vendait les épreuves aux candidats du baccalauréat. Les enquêtes ont même permis à la justice de découvrir dans son compte la somme de sept (7) millions de FCfa obtenue grâce à la vente des épreuves. Deux autres professeurs, Saliou Sarr et Pape Oumar Mboup, respectivement professeurs de français et d’anglais, ont écopé chacun une peine de deux ans, dont un an ferme. Les autres prévenus, pour la plupart des élèves et des étudiants, ont été condamnés à des peines allant d’un an ferme à six mois avec sursis.

Aliou Ngamby NDIAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.