banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Chambre criminelle à Thiès : Les cambrioleurs du domicile du juge Lamotte condamnés à la perpétuité

13 Juil 2018
2228 times

Les cambrioleurs du domicile de l’actuel président du Tribunal de grande instance hors classe de Dakar, le juge Malick Lamotte, en poste à Mbour au moment des faits, ont été condamnés, ce mercredi 11 juillet, à la prison à vie par la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Thiès.

Mangoné Kassé, Bakary Cissé et Mansour Dione sont condamnés à la prison à vie par la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Thiès. Le dernier nommé, s’étant évadé de la prison, est condamné par contumace. Le juge a émis un mandat d’arrêt contre lui. Khadim Mbengue et Birane Sarr, poursuivis eux pour recel, ont écopé de 5 ans de travaux forcés. Plus chanceux qu’eux, Saliou Fall, lui, est acquitté. Concernant Malick Ndiaye et El hadji Mbacké Diop, l’action judiciaire s’est éteinte parce que tous les deux sont décédés en prison.

Repérage des maisons
Ces huit jeunes étaient poursuivis pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec effraction, escalade et usage d’armes, faux et usage de faux dans un document administratif, évasion par violences et bris de prison, viol collectif, détention d’armes sans autorisation administrative préalable et détention de chanvre indien en vue de son usage. Les faits remontent entre 2005 et 2007, à Mbour. Armés d’un pistolet et d’une machette, les mis en cause ont braqué les domiciles du magistrat Malick Lamotte, Josette Lukianoff, Marthe Haubert, Codou Sy, Moussa Dieng et Philippe Montanari, entre autres.

Les investigations faites par les enquêteurs vont mener à l’interpellation de Mansour Dione dit Joe et de Malick Ndiaye dit Matékhé. Mansour Dione a vite reconnu qu’en complicité avec Mangoné Kassé et Malick Ndiaye, il a cambriolé les domiciles du président Malick Lamotte et de Josette Lukianoff. Il a révélé que c’est Mangoné Kassé qui repérait les maisons avant de les contacter. Poursuivant, il a expliqué que, quand ils se sont introduits dans la chambre du juge Malick Lamotte, c’est Mangoné Kassé qui a volé l’argent gardé dans l’armoire et les bijoux de sa femme qu’il a vendus au marché Sandaga. Pour les ordinateurs pris au domicile de Josette, ils ont été vendus à Colobane.

Lors de son audition, le juge Malick Lamotte a raconté que dans la nuit du 1er au 2 mars 2007, aux environs de 4h du matin, trois individus armés s’étaient introduits dans son domicile au quartier Grand Mbour. Ils ont défoncé la porte de son salon avant de s’introduire dans sa chambre à coucher. C’est au moment où il a remarqué leur présence que l’un d’eux a pointé son pistolet sur lui. Ensuite, ils lui ont pris 2 millions de FCfa, les bijoux de son épouse et des téléphones portables. Il a confié avoir reconnu Malick Ndiaye qui portait la machette, Mansour Dione qui fouillait les poches de ses habits et Mangoné Kassé qui était en possession de l’arme à feu.

Josette Lukianoff, victime elle aussi de cette bande, a été cambriolée dans la nuit du 22 au 23 février 2006, à son domicile, dans le même quartier que Lamotte. Selon elle, les agresseurs lui ont pris 550.000 FCfa, deux ordinateurs portables d’une valeur d’un million de FCfa, un appareil photo coûtant 400.000 FCfa, un bracelet en argent d’une valeur de 20.000 FCfa et une bague en argent achetée à 10.000 FCfa. Elle a signalé avoir été brutalisée par un des assaillants. Codou Sy, attaquée dans la nuit du 20 au 21 février, à Saly station, a informé que les braqueurs, au nombre de trois, étaient armés. Les malfrats avaient emporté 15.000 FCfa, sa boîte à bijoux, un portable appartenant à son frère. Elle a évalué le préjudice à 900.000 FCfa. Moussa Dieng, domicilié au quartier Mbour I, Philippe Montarini, habitant à Saly Niakh Niakhal, etc., ont été, eux aussi, victimes de cette bande de malfaiteurs.

Saliou Fall acquitté
Leurs agissements ont été mis fin, le 13 février 2007, par les éléments de la brigade de recherches de la gendarmerie de Rufisque. Lors d’une opération de sécurisation sur la plage de Bargny, ces hommes en bleu ont interpellé Mangoné Kassé à l’intérieur d’une hutte appartenant à Saliou Fall. Ils y ont découvert deux couteaux, une lampe torche, un tube contenant du tabac mélangé à du chanvre indien. Le mis en cause a fait des aveux circonstanciés révélant s’être rendu à Mbour où il avait cambriolé les domiciles des ressortissants américains en complicité avec Bakary Cissé qui avait d’ailleurs violé l’une de leurs victimes. Poursuivant ses révélations, il a dit aux gendarmes qu’avec Mansour Dione et Malick Ndiaye, ils avaient cambriolé la maison du président Malick Lamotte.

Quant à Saliou Fall, il a soutenu qu’il a juste hébergé son ami Mangoné Kassé dans sa hutte à Bargny. Pour ce qui est de Bakary Cissé, il a reconnu avoir planifié leur évasion de prison le 9 septembre 2006, mais a nié être l’auteur du viol. Ils ont reconnu avoir cambriolé la maison du juge Lamotte. Dans son réquisitoire, l’avocat général avait demandé la perpétuité.

Ndiol Maka SECK

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.