Print this page

Sortie de la 36ème promotion à l’Enoa : 52 nouveaux sous-lieutenants étrennent leurs épaulettes

15 Juil 2018
2484 times

Cinquante-deux (52) élèves officiers, tous titulaires d’une licence dans des universités ou établissements d’enseignement supérieur du Burkina Faso, du Cameroun, du Congo, de la Côte d’ivoire, du Gabon, de la Guinée, du Niger, du Togo et du Sénégal, ont étrenné leurs épaulettes de sous-lieutenant hier. A ceux-là s’ajoutent dix-sept élèves stagiaires professionnels titulaires du diplôme d’aptitude au grade d’officier.

Un moment  solennel durant lequel le colonel Boubacar Koïta a invité les élèves de la promotion lieutenant Philippe Marius Camara, tombé au champ d’honneur au cours d’une opération de sécurisation dans la région de Ziguinchor le 26 février 2011, à s’inspirer de sa ligne de conduite. « Issue de la 26ème promotion de l’Ecole nationale des officiers d’active, il a été affecté au bataillon des Blindés où son professionnalisme, son sens élevé de  la mission, son courage et son don de soi pour le succès des armées lui ont vite valu admiration et respect », a-t-il rappelé.

Après avoir reçu l’expertise technique militaire, les attributs d’un chef à la hauteur de la tâche par sa discipline, son sens de l’humain et son aptitude au commandement d’une section, « vous serez d’emblée au contact des réalités de la vie quotidienne du corps de troupe devant prouver votre efficacité face aux nouveaux types de menaces dans un monde en mutation ; mais vous êtes des hommes formés au métier d’officier du 21ème siècle », a dit le commandant de l’Ecole nationale des officiers d’active (Enoa) à ses hommes. En outre, il a insisté sur les notions de sens du devoir bien accompli portées par des hommes d’action et d’honneur quelles que soient l’ampleur des difficultés. « Je suis persuadé qu’une équipe médiocre peut s’assumer et se surpasser au souffle d’un chef de valeur », a-t-il affirmé.

Abondant dans le même sens, le ministre des Forces armées, Dr Augustin Tine, a indiqué qu’au-delà d’une tradition bien établie, sa présence est un témoignage éloquent de l’engagement des autorités politiques, le chef de l’Etat Macky Sall en premier, à la modernisation de l’outil de défense du pays en l’alignant sur les standards internationaux. A ce titre, « je ne saurai poursuivre mon propos sans magnifier l’engagement de tous ceux qui, de par leur clairvoyance et leur esprit prospectif, ont contribué à bâtir la réputation de l’Enoa, véritable creuset d’excellence  au-delà même de nos frontières », a-t-il ajouté.

Au vu de la diversité des nationalités rassemblées dans cette 36ème promotion, le ministre des Forces armées a salué les bases jetées de la mutualisation des efforts consentis entre des pays africains en matière de défense. Cette nouvelle orientation « milite en faveur de l’intégration de nos outils de défense et de sécurité dans un environnement géopolitique marquée par l’émergence de nouveaux périls tels que le terrorisme, le trafic de drogue, la prolifération des armes, la piraterie maritime, la criminalité transnationale, etc. », a-t-il souligné.

C’est pourquoi, le Dr Augustin Tine a tenu à remercier les Etats-Unis d’Amérique pour la coopération militaire avec l’école « Us Army cadet command », la République d’Allemagne à travers « The German Army Officer School » tout comme le Brésil, la Chine et la Turquie pour leur soutien.

Mbaye BA

Rate this item
(0 votes)