Print this page

Semaine nationale de l'enfant : Une exposition-photos dévoile les maux de nos gamins

17 Juil 2018
1987 times
Semaine nationale de l'enfant : Une exposition-photos dévoile les maux de nos gamins Photo d'archives

La 30ième édition de la semaine nationale de l'enfant est célébrée, hier, à Guédiawaye, où un plaidoyer fort a été mené pour une meilleure prise en charge de la question liée à la protection des enfants. Le représentant du ministre de la Bonne gouvernance et de la Protection de l’enfant a révélé que le Sénégal est en train d’élaborer le plan national pour la lutte contre le mariage des enfants.

Sur une photo, un enfant porte un sac à riz rempli d'ordures au beau milieu d'un dépotoir sauvage d'ordures. Sur une autre, un gamin roupille à même le sol, après avoir flâné dans les rues à la recherche d’aumônes à remettre à son maître coranique. Le prétexte de cette exposition est la célébration de la 30ième édition de la semaine de l'enfant organisée à Guédiawaye. "Les voix du regard: quand les enfants participent à travers la photo" est le titre de l'exposition à laquelle ont pris part des autorités politiques ou administratives du département.

En effet, à travers différentes photos exposées sur des tableaux mobiles, les enfants ont listé les différentes formes d'exploitation qu’ils subissent, en grande partie. Mais aussi, des cas de violence et de maltraitance photographiés et exposés à l'attention de la délégation venue du ministère de la bonne gouvernance et de la protection de l'enfant conduite par Abdoulaye Dieng, conseiller technique du ministre. Ce dernier a ainsi fait le point de la lutte que le Sénégal est en train de mener pour la protection de l'enfant. Il a surtout insisté sur les avancées accomplies par le Sénégal pour mieux protéger les enfants.

M. Dieng considère qu’à travers cette exposition, les enfants interpellent tout le monde (autorités publiques, société civile, communauté etc.) sur les maltraitances qui leur sont faites en demandant une prise en charge totale. Sur les avancées réalisées par notre pays, il a rappelé que le Sénégal est l’un des rares Etats africains à avoir exprimé clairement leur volonté en mettant en place une politique spécifique de protection de l’enfant. «Récemment, a été lancée l’initiative nationale de retrait des enfants de la rue.

Il y a également des avancées dans la prise en charge des pires formes de travail des enfants avec une réforme du cadre légal qui encadre cette en charge. Il a révélé que la campagne nationale de lutte contre le travail des enfants a été lancée». Il a révélé que notre pays est en train d’élaborer le plan national pour la lutte contre le mariage des enfants. Autant d’avancées qui, trouve-t-il, montrent que le Sénégal est déterminé à prendre en charge ces questions de protection de l’enfant.

Représentant des enfants, Mamadou Diouf a formulé un certain nombre d’interrogations liées aux imperfections notées dans la protection de l’enfant. Il a interpelé les autorités qu’il a invitées à poursuivre et à booster les efforts consentis dans la protection de l’enfant. Il a également appelé au relèvement de l’âge de la gratuité de la prise en charge au titre de la couverture maladie universelle (Cmu). Mais aussi, à appliquer la loi contre la traite des enfants et à les retirer définitivement de la rue. Il a plaidé pour une meilleure contribution à la promotion des droits de l’enfant à travers des campagnes médiatisées.

Abdou DIOP

Rate this item
(0 votes)