banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Mécénat humanitaire à Thiès : Dons à la pouponnière « Sourire bébé »

17 Juil 2018
1370 times

Faire converger tous les ruisseaux de solidarité vers un grand fleuve de soutien au profit des personnes vulnérables et particulièrement des enfants, telle est la raison d’exister du Mouvement Thiès avance (Mta) que dirige Masseck Birane Seck. Ledit mouvement a offert un important lot de produits divers à la pouponnière « Sourire bébé » se trouvant au quartier Fahu au Sud de la ville de Thiès.

« En venant appuyer la dame Binta Fatim Dieng, responsable de la pouponnière « Sourire bébé » qui accueille des enfants de mères déficientes mentales ou des bébés abandonnés, nous voulons inciter toutes les bonnes volontés demeurant à Thiès à regarder du côté de cette noble initiative, d’une dame de cœur sans grands moyens et qui se bat pour l’avenir de sa communauté », a souligné Masseck Birane Seck, président du Mouvement Thiès avance (Mta). Selon lui, il s’agit de réveiller cette fibre de la solidarité sénégalaise envers son prochain qui sommeille en tous.

« Il ne s’agit pas de voir trop grand. Il suffit juste que chacun, en fonction de ses moyens, sache qu’il a le devoir de participer au sourire de ces bébés vulnérables pris en charge dans  ce centre d’action et d’intégration des déficients intellectuels », a-t-il affirmé. Alors, pour faciliter ce soutien, le Mta se propose d’être aussi  un point de centralisation des appuis et une courroie de transmission de toutes les bonnes volontés soucieuses du devenir de ces chérubins vulnérables. « Car, nous savons tous que ce travail demande beaucoup de temps et de moyens », a-t-il ajouté.

Après avoir chaleureusement remercié les membres du Mouvement Thiès avance pour leur altruisme, Binta Fatim Dieng, responsable de la pouponnière « Sourie bébé », a indiqué que depuis 2011, son association s’attèle à aider les déficients mentaux, tout comme leurs enfants qui sont en situation de vulnérabilité. « C’est pourquoi, nous lançons un appel aux autorités locales pour qu’elles pensent à ces enfants qui sont là et dont la prise en charge pèse encore sur les frêles épaules d’une association sans grands moyens. Or, tout le monde sait que gérer des bébés n’est pas une chose simple, surtout quand les charges locatives et le personnel s’y greffent », a-t-elle soutenu.

Pour elle, le leitmotiv demeure tout juste : « procurer de la fierté à ces enfants pour qu’à l’avenir, ils puissent devenir des personnes  aptes à participer au développement de leur communauté ».

Mbaye BA

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.