Print this page

Politique de développement de la justice : Les grandes orientations déclinées à Ziguinchor

24 Juil 2018
2376 times

Une mission du ministère de la Justice s’est rendue à Ziguinchor la semaine dernière, pour partager la Lettre de politique sectorielle de développement de la justice avec les autorités compétentes locales.

Dans un entretien avec la presse, le représentant de la délégation, Assane Seck, a annoncé que les problèmes particuliers de la région, notamment le déficit en centres d’accueil et de prise en charge des enfants en conflit avec la loi ou en danger, seront résolus en fonction des moyens qui seront prévus dans le budget quinquennal. Le conseiller technique au ministère de la Justice n’a pas occulté les déficits d’infrastructures, de moyens et de personnel. A ces niveaux, il a assuré que les « gaps » vont être résorbés par le plan d’action quinquennal qui sera retenu dans le cadre de la mise en œuvre de la Lettre de politique sectorielle de développement de la justice.

« Nous allons le faire avec les moyens dont nous disposerons, mais avec rationalité », a-t-il souligné. Selon Assane Seck, cette Lettre de politique sectorielle de son ministère est un outil de pilotage « qui leur permettra de gérer les ressources avec beaucoup plus de rationalité et d’efficacité ». Dans le document susmentionné, des orientations ont été déclinées avec des programmes portant sur la réforme judiciaire, l’administration pénitentiaire, l’éducation surveillée, le pilotage, etc. « Le chiffrage de tous ces programmes est en train d’être fait, il faudrait attendre au moins 1 à 2 mois pour avoir le budget global », a révélé notre interlocuteur.

Moussa SADIO

Rate this item
(0 votes)