banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre le trafic illicite de bois à médina yoro foulah : L’implication des populations dans la gestion durable des forêts souhaitée

04 Jan 2016
1645 times

Les populations planchent sur les causes de la coupe abusive de bois et proposent des solutions alternatives pour combattre le fléau.

Les mesures prises par l’Etat pour lutter contre le trafic illicite de bois à destination de l’étranger ont enregistré des résultats tangibles. Toutefois, le phénomène est loin d’être éradiqué. C’est du moins le sentiment des participants au Forum sur la coupe du bois organisé, samedi dernier, à Médina Yoro Foulah, par l’Observatoire pour l’intégrité au Sénégal (Ois). Il dénonce la complicité entre les chefs de village, les trafiquants et certains agents chargés de la lutte contre le trafic de bois. Ils estiment que les peines de prison et d’amende infligés aux coupeurs et convoyeurs de bois ne sont pas sévères pour décourager les villageois impliqués dans ce trafic.
Pour certains orateurs, la lutte contre l’exploitation abusive de bois ne peut réussir sans la mise en place d’activités génératrices de revenu pour les populations. La création d’emplois pour les jeunes permettrait, selon eux, de réduire la forte pression exercée sur les forêts qui constituent, à côté de l’agriculture et de l’élevage, l’unique source de revenus des populations qui ne disposent pas de fleuve, d’usines ou de projets de lutte contre la pauvreté.
D’autres estiment, par contre, que ce n’est pas à l’Etat de défendre les forêts de Médina Yoro Foulah et demandent aux populations de prendre leur responsabilité pour assurer la protection de leurs ressources naturelles. Ils dénoncent la complicité entre certains villageois et les étrangers qui viennent piller leurs forêts. « Le département de Médina Yoro Foulah est confronté à la coupe abusive de bois et à un trafic intense de bois à destination de la Gambie. L’Ois a voulu organiser ce forum pour sensibiliser les populations sur ces questions afin de rationaliser l’exploitation des ressources forestières. Nous pensons qu’en plus de ce que font les Eaux et forêts, il faudrait aussi que les populations participent à la gestion durable de leurs ressources, sinon on va vers la catastrophe », déclare Aba Sané, président de l’Ois.
Le Forum qui est organisé grâce à l’appui de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (Unodc) s’inscrit dans le cadre de la campagne de sensibilisation du secteur privé local pour la connaissance et l’application de la Convention des Nations unies contre la corruption (Cnucc) intitulé : « zéro fraude sur les permis ». L’Ois entend, à travers ces actions, lutter contre la corruption dans la délivrance des permis de conduire, de construire, coupe et circulation du bois dans la région de Kolda. Ce forum était précédé par un atelier de formation des exploitants forestiers, menuisiers, maçons et conducteurs de moto « Jakarta » de Médina Yoro Foulah.

Mamadou Aliou DIALLO


Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.