banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Gestion des inondations : Deux programmes de 105 milliards de FCfa annoncés pour renforcer le dispositif

26 Aoû 2016
1288 times
Gestion des inondations : Deux programmes de 105 milliards de FCfa annoncés pour renforcer le dispositif Deux programmes de 105 milliards pour renforcer le dispositif de lutte contre les inondations.

Le ministre Mansour Faye a visité hier, en compagnie de son homologue Diène Farba Sarr, les ouvrages mis en place à Mbour, Kaolack et Diourbel pour soulager les populations. Il a profité de cette occasion pour annoncer la mise en œuvre d’un programme déjà en cours de 60 milliards de FCfa financé par la Boad et un autre d’un montant de 45 milliards de FCfa financé par l’Union européenne à travers le Fonds européen de développement (Fed) pour renforcer les ouvrages à réaliser dans ce cadre-là.

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, accompagné du ministre du Renouveau urbain, Diène Farba Sarr, a bouclé hier une tournée à Mbour, Kaolack et Diourbel pour voir l’état d’exécution des ouvrages et équipements mis en place dans le cadre de la lutte contre les inondations. A Mbour et à Diourbel, il a été respectivement installé une station de pompage d’un débit de 2 x 500 mètres cubes et une autre d’un débit de 2 x 250 mètres cubes, tandis que Kaolack a bénéficié d’une électropompe d’une capacité de 1.700 mètres cubes. Selon Mansour Faye, ces trois ouvrages d’un coût de 400 millions de FCfa rentrent dans la dynamique de lutter contre les inondations et font suite aux recommandations déclinées dans le rapport présenté par le ministre Diène Farba Sarr qui a fait le tour des localités confrontées à des problèmes d’inondations.

Le ministre de l’Hydraulique s’est félicité du vaste programme de lutte contre les inondations d’un coût de 700 milliards de FCfa mis en place par le président de la République. « Au total, ce sont 112 milliards de FCfa qui ont déjà été injectés. Il y a un programme déjà en cours de 60 milliards de FCfa financé par la Boad qui va contribuer à renforcer les ouvrages à réaliser dans ce cadre-là. Un autre programme est en cours. Il sera déroulé d’ici un an et est financé par l’Union européenne à travers le Fonds européen de développement (Fed) pour un montant de 45 milliards de FCfa », a-t-il fait savoir.

Soulager les populations, seule préoccupation
Selon lui, le président Macky Sall a pris le taureau par les cornes pour régler cette problématique des inondations. « Le ministère de l’Hydraulique, à travers l’assainissement, va dérouler les programmes appropriés pour soulager les populations, car ce qui est important c’est de faire en sorte que quand les populations sont confrontées à des difficultés, des solutions soient apportées », a fait savoir le ministre. Selon Mansour Faye, les préoccupations des populations sont celles du gouvernement.

Le ministre Diène Farba Sarr, coordonnateur du comité national de gestion des inondations, a salué tous les efforts consentis par Mansour Faye et son département pour soulager les populations. Il s’est également félicité que leurs départements travaillent en synergie. « Le président Macky Sall est en train de faire de belles choses dans ce pays. Sur les 112 milliards de FCfa déjà injectés pour lutter contre les inondations, 7 milliards ont été financés à Touba, 2 milliards à Bambey et le reste dans la banlieue de Dakar et l’ensemble des régions du Sénégal.

Nous avons accompagné ce plan décennal avec la matrice d’actions prioritaires pour un montant total de 12 milliards, à raison de 3 milliards par an pendant 4 ans », a-t-il soutenu. « D’ici 30 ans, il n’y aura plus de matrices prioritaires et 4 ans sont déjà écoulés. Et là on pourra dire que les populations sénégalaises sont extirpées des inondations qui constituent un fléau qui existe partout dans le monde », a-t-il indiqué. 

Samba Oumar FALL

 

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.