banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Collectivités locales d’Afrique : Le Fonds de développement des villes africaines mis en place

10 Nov 2017
516 times

La structure Cités et gouvernement locaux unis d’Afrique (Cglu/Afrique) a décidé de mettre en place un Fonds de développement des villes africaines (Fodeva). Lequel va permettre un meilleur accès au financement des collectivités locales africaines.

Réunis à Rabat, au Maroc, en début de ce mois de novembre, les responsables de la structure regroupant les collectivités locales du continent, Cités et gouvernement locaux unis d’Afrique (Cglu/Afrique) ont mis en place le Fonds de développement des villes africaines (Fodeva). Ce dernier a pour but de permettre aux villes d’émettre des obligations sur les marchés nationaux ou internationaux de capitaux. Cette décision de la Cglu/Afrique fait suite aux travaux menés à la suite de la conférence tenue, en novembre 2014, à Marrakech, sur le thème « Financement des villes africaines : agenda, alliances et solutions ». Selon un communiqué de la structure, au cours de cette conférence, les membres de Cglu/Afrique ont pris l’option de créer un « véhicule » financier dédié au financement des villes africaines et appelé Fonds de développement des villes africaines (Fodeva). La mise en place de cette structure a réuni une vingtaine d’experts de haut niveau parmi lesquels des spécialistes de la levée des fonds sur les marchés financiers, des responsables de banques de développement, de fonds ou banques de développement dédiés aux collectivités territoriales ; des gestionnaires d’actifs dans des banques privées internationales et des responsables d’agences de notation ; ainsi que des représentants d’administrations nationales et territoriales.

Le Fonds de développement des villes africaines doit répondre au double besoin de vendre la destination collectivités territoriales d’Afrique aux investisseurs et de préparer la capacité d’absorption et de gestion de la dette par lesdites collectivités. Le Fodeva doit aussi permettre aux collectivités ou aux institutions nationales spécialisées dans les prêts aux collectivités d’emprunter pour  une durée de 7 à 15 ans.  

Mobiliser 1,3 milliard de FCfa pour le démarrage en 2019
Pour la phase de préparation du démarrage du Fonds de développement des villes africaines, il est prévu que le Cglu/Afrique mobilise 2 millions d’euros, soit 1,3 milliard de FCfa, dont 1,5 million apporté par les collectivités territoriales et 0,5 million mobilisé par les Etats. Ce fonds de démarrage doit être mobilisé avant la fin de l’année 2019.
Selon le document, l’entrée en opération « du véhicule » financier  visera une première levée de fonds s’élevant autour de 2 ou 3 milliards de dollars. Cette première levée de fonds devrait intervenir assez rapidement (échéance 2020).  

A cet effet, une feuille de route a été établie  pour définir la structure du capital ; le portefeuille de risques et la coopération  avec les outils nationaux existants. Il est prévu aussi d’impliquer les Etats pour obtenir leur avis de non objection.  

Le groupe d’experts ambitionne de finaliser cette feuille de route en vue de présenter le Fodeva comme « véhicule » de financement crédible lors du Sommet « Africités » de 2018.

Oumar KANDE

 

 

Last modified on vendredi, 10 novembre 2017 13:58
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.