banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Budget du Conseil départemental de Sédhiou : Les secteurs clés pris en compte

06 Jan 2018
1278 times

Le Conseil départemental de Sédhiou a voté, le week-end dernier, son projet de budget 2018 qui s’équilibre en recettes et en dépenses à 446 928 316 FCfa. Les recettes sont essentiellement de deux ordres : le fonds de dotation à la décentralisation (Fdd) et le fonds de concours provenant tous de l’Etat.

La raison de l’importance de cette dernière enveloppe est donnée par le président du Conseil départemental, le député Boubacar Biaye. « La poursuite de la lutte contre les abris provisoires et autres équipements qui seront installés dans les établissements et le soutien à apporter à l’équipe fanion de football créée dans la commune sont les priorités. Sur le plan de la culture, il est, de plus en plus, agité l’idée d’avoir un orchestre régional, mais cela se fera à partir des orchestres départementaux. Sédhiou entend donner l’exemple le premier. « Les autres secteurs  comme le cabinet du maire, l’éclairage public, la santé, l’hygiène et l’action sociale etc., n’ont pas été oubliés dans les dépenses de fonctionnement qui s’élèvent à 308 428 316 FCfa. Il faut noter que depuis trois ans, le Conseil départemental peine à assurer le bon fonctionnement de l’institution malgré les efforts de l’Etat. Pendant cette période, on s’est fait une idée du montant annuel des dotations de l’Etat même si chaque année on constate une augmentation. Pour autant on n’a pas voulu être au Conseil départemental trop ambitieux. Les charges fixes comme les salaires, les cotisations sociales, les indemnités, etc., absorbent presque la totalité du budget de fonctionnement. Les membres du Conseil départemental souhaitent alors voir les dotations de l’Etat revues à la hausse pour une meilleure prise en charge des préoccupations des populations. Pour mieux appréhender les dépenses d’investissement, elles ont fait préalablement l’objet d’une session d’orientation budgétaire. Pour ces dépenses, c’est l’équipement administratif avec 57 millions de FCfa qui se taille la part du lion, suivi de la jeunesse, de l’éducation, de la culture et du sport avec 32 millions de FCfa. Au total, les dépenses d’investissement ont concerné une dizaine de secteurs pour une enveloppe globale de 138 500 000 FCfa. A la fin de la rencontre, l’adjoint au préfet, Madiaw Kandji, venu pour le contrôle de légalité, s’est félicité de l’esprit dans lequel se sont déroulés les travaux, avant d’ajouter que le budget voté a pris en compte les secteurs clefs du développement économique et social.                                                                   

Malamine KAMARA

Last modified on samedi, 06 janvier 2018 13:32
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.