banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Problèmes fonciers en zone frontalière avec la Guinée-Bissau : Le Préfet de Goudomp joue les bons offices

07 Fév 2018
1299 times

Le préfet de Goudomp, à la tête de la commission sous-régionale de gestion des frontières, s’est récemment rendu à Tiguy, village de Guinée-Bissau, pour jeter les bases d’une entente entre les populations de cette localité et celles du village de Koussy au Sénégal qui se disputent un lopin de terre depuis cinq ans.

Ces temps-ci, le conflit a pris une certaine dimension puisque nous sommes en période de récolte et de commercialisation de la noix d’acajou, une activité florissante dans cette zone et qui rapporte gros. Et le lopin de terre objet de ce conflit compte plusieurs anacardiers dont l’exploitation attise les convoitises. La mission a rencontré en terre guinéenne les sages, les notables, surtout les jeunes qui, débordants d’activités, peuvent exacerber le conflit.

Les populations sénégalaises se sont fait remarquer par leur sagesse au cours des discussions. Rien de surprenant puisque c’est le même peuple qui vit dans deux territoires différents. Cette rencontre tenue avec les autorités administratives précède celle de la commission nationale qui fera également le déplacement. Pour préparer cette rencontre et avoir une structure interlocutrice, un comité de gestion du conflit a été mis en place entre les deux villages. Il est chargé d’organiser des rencontres périodiques pour maintenir un climat d’entente entre les populations. Il s’agit donc de dépasser ce problème qui intervient souvent pendant la période de récolte de l’anacarde.

Les services de l’Ong Afrique Enjeux ont été sollicités pour diriger un cadre de concertation pour la recherche de la paix d’autant que le conflit est dû à un manque de dialogue dont la restauration pourrait précipiter la fin du conflit.

Malamine KAMARA

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.