banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Commune de Tambacounda : Plus de 97 millions de FCfa pour un dispensaire, une maternité et une mosquée

14 Fév 2018
2205 times

L’année 2018, décrétée année sociale, a un écho favorable dans la région orientale où Sidiki Kaba, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, a visité les chantiers du poste de santé de Dépôt d’un coût de 49 millions de FCfa, la maternité de Gouye de 26 millions de FCfa et la mosquée de Kothiarinding d’une valeur de 22 millions de FCfa. Des réalisations qui émanent de la demande sociale et qui vont polariser près de 60.000 âmes.

Ce qui devait être une visite de chantiers s’est transformée en de véritables explication de la politique sociale entamée par le président Macky Sall pour les plus démunies. Pour Sidiki Kaba, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, il s’agit de traduire et de matérialiser ce concept qui reste une priorité par des visites de terrain pour mieux recueillir les doléances des populations, leurs préoccupations et chercher à y apporter des réponses.

A Gouye, ce sont plus de 25.000 âmes qui ont des problèmes de prise en charge sanitaire qui ont été ciblées. Les femmes accouchaient dans des conditions difficiles. Le centre de santé avait une seule salle que se partageaient tous les malades. Et du coup, la mortalité maternelle et infanto-juvénile était très élevée. Donc la priorité pour les populations dans cette localité était la construction d’une maternité. Une doléance qui est en train de se matérialiser puisque l’infrastructure est en construction et sera opérationnelle au mois de mars au plus tard.

A Kothiarinding, le pont qui permet d’enjamber le Mamacounda, rivière qui divise la capitale régionale en cinq, attend de prendre forme depuis cinq ans. Ce qui enclave ce quartier rattaché à la ville de Tambacounda pendant les fortes pluies. Dans cette localité, c’est un lieu de culte qui est sorti de terre pour accompagner les populations dans leurs dévotions et faire corps avec le programme du chef de l’Etat sur le programme des villes et cités religieuses, souligne le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur. « Nous nous sommes investis pour leur donner cette mosquée en chantier plus vaste et plus moderne que l’ancien ».

Le quartier Dépôt, l’un des premiers de la ville de Tambacounda tirant son nom des garages du chemin de fer, abrite aussi l’un des dispensaires les plus vieux de la ville (plus de 40 ans) qui polarise plus de quatre quartiers et près  de 32.000 habitants.

Modernisation de l’hôpital régional
Il fallait entièrement refaire ses locaux pour mettre les patients et praticiens à l’aise. Des travaux de reconstruction et de rénovation sont faits avec la Fondation Sonatel pour mieux accueillir les populations. C’est le lieu pour le ministre Sidiki Kaba de saluer le rôle primordial des acteurs de la santé qu’il a reçus dès son arrivée dans la ville. Ces acteurs avaient profité de la visite du ministre Sidiki Kaba pour surseoir à leur journée d’actions qui devait être marquée par une marche populaire à travers les artères de la ville pour exprimer leur ras-le- bol sur leurs difficultés, en mettant en exergue l’absence de spécialités à l’hôpital régional (urologue, gynécologue, pédiatre, cardiologue, chirurgien, anesthésiste, ophtalmologue, etc.).

Les acteurs de la santé, selon Alassane Touré, secrétaire général de l’union locale du syndicat Sustas, ont cité l’octroi de parcelles pour la coopérative d’habitat et surtout les 253 millions de FCfa, le montant du remboursement des factures de la couverture médicale universelle. Il faut, affirme M. Kaba, mettre l’accent sur le caractère sous-régional de l’hôpital en relevant son plateau technique et en le renforçant en spécialités le permettant d’être attractif. Et ce dernier de citer l’ambulance médicalisée d’un coup de 40 millions de FCfa aquise il y a deux ans.
Ces actions ont été saluées par Ibrahima Gaye, responsable régional du Sustas et les autres acteurs de la santé qui ont pris la parole.

Pape Demba SIDIBE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.