banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Gestion des communes : Un programme de certification citoyenne lancé

26 Fév 2018
698 times
Mbaye Dionne, secrétaire général de l’Association des maires du Sénégal Mbaye Dionne, secrétaire général de l’Association des maires du Sénégal

En lançant le « Programme de généralisation de la certification citoyenne dans les communes du Sénégal » à Dakar le jeudi 22 février, l’Association des maires du Sénégal (Ams) et ses partenaires veulent accompagner davantage les communes dans une gestion transparente. Le programme évalué à 660 millions de francs Cfa a été financé par l’Union européenne.

« Le Programme généralisation de la certification citoyenne de l’action publique locale » a été lancé à Dakar. Ce programme dédié aux communes du Sénégal répond aux principes de la bonne gouvernance. Il s’agit de l’efficacité, de l’équité, de l’obligation de rendre compte, de la participation, de la transparence avec 38 indicateurs dont l’état civil, de la mesure de risques, des recettes recouvrées, de l’existence de cadre de gestion entre autres. Dans un premier temps, le programme ne concernera que 50 communes. Cependant, si le mécanisme est bien outillé avec des résultats probants, il sera étendu progressivement aux 557 communes. Pour le secrétaire général de l’Ams, Mbaye Dionne, le défi lancé montre que la gouvernance a pour but de fournir l’orientation stratégique, de s’assurer que les objectifs sont atteints et que les risques sont bien gérés. Il a ajouté que les ressources sont utilisées dans un esprit responsable. « De plus en plus de citoyens ont le sentiment que leurs attentes ne sont pas prises en compte. La jeunesse, surtout, croit de moins en moins à des lendemains meilleurs. Le temps est donc venu d’entreprendre des actions vigoureuses pour endiguer le doute qui s’installe et pour ouvrir pleinement les voies d’un véritable développement », a souligné M. Dionne. Il a précisé qu’il est nécessaire de chercher à redonner l’espoir au peuple parce qu’il n’y a pas de fatalité face à une telle situation. Le maire a affirmé que les acteurs politiques doivent se mettre au service du peuple et non se servir. « Il faudra donc nécessairement restaurer les valeurs éthiques et morales qui fondent une bonne gouvernance », a déclaré M. Ndionne. « Nous devons, pour cela, nous doter de nouveaux instruments de gestion participative, transparente et pertinente », a-t-il soulevé. Mbaye Dionne a fait savoir que la bonne gouvernance vise à rendre l’action publique plus efficace, respectueuse du bien public et de l’intérêt général. Il a, en outre, indiqué que les acteurs publics doivent se mettre au service du peuple. De son côté, l’ambassadeur de l’Union européenne (Ue) à Dakar, Joaquin Gonzalez-Ducay, a souligné que le « Projet de généralisation de la certification citoyenne des communes du Sénégal » a nécessité un soutien de l’Union à hauteur de 660 millions de francs Cfa pour une durée de deux ans. A l’en croire, l’institution d’une bonne gouvernance locale passe par le renforcement des capacités des autorités locales, la maîtrise des outils de gestion, la mise en place des cadres de dialogue et de partage sur les problématiques locales, etc. Ce mécanisme permet aussi de corriger des dysfonctionnements identifiés et de produire des rapports pour faire évoluer la politique de décentralisation. Le diplomate européen indique que cette démarche favorise une meilleure gouvernance et rend accessible l’information relative à la gouvernance locale.

Serigne Mansour Sy CISSE

UNE CONVENTION SIGNÉE ENTRE L’AMS ET DES COMMUNES
L’Association des maires du Sénégal et les communes partenaires ont signé une convention pour la phase pilote du « Programme généralisation de la certification citoyenne de l’action publique locale ». Ces communes sont, entre autres, Dalifort, Guinaw Rail-sud, Grand Dakar, Guédiawaye, Keur Massar, Sam notaire, Dieuppeul et Pikine-ouest. Le directeur de cabinet du ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l'Aménagement du territoire Alassane Sow qui s’est félicité de ce programme, a affirmé que l’objectif est d’améliorer les politiques publiques.

Il a par ailleurs expliqué que le processus de la certification est ponctué par des séances d’évaluation de monitoring des actes de gestion, de foras, etc. Le trésorier général du Forum civil, Mbakhane Fall a invité les maires à améliorer leur gestion. Le directeur de la Promotion de la bonne gouvernance Cheikh Fall Mbaye a soutenu que ce projet s’inscrit dans la politique du ministère de tutelle. « Parler de gouvernance, c’est accepter, de la part des gouvernants, l’intervention d’autres acteurs et particulièrement ceux de la société civile, à la définition, à la mise en œuvre et à l’évaluation des politiques publiques. C’est la raison pour laquelle, le ministre a pris par arrêté ministériel, le cadre multi-acteurs de suivi budgétaire », a-t-il dit.

Serigne M. Sy CISSE

Last modified on lundi, 26 février 2018 08:47
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.