banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Keur Mbaye Fall : Les femmes en quête de formation et de financements

09 Mar 2018
1263 times

Des sessions de formation et des financements destinés à accroître la rentabilité des activités génératrices de revenus. Voilà ce à quoi aspirent les femmes de Beunno, une zone située à l’intérieur de Keur Mbaye Fall.

Les femmes de Beunno, une zone située au fin fond de Keur Mbaye Fall dans la commune de Mbao, ne veulent plus évoluer en marge de la dynamique économique enclenchée par les femmes du Sénégal réputées actives dans plusieurs projets de développement. Pour sortir de l'ornière économique, elles ont décidé d'entrer dans la danse du développement à laquelle se livre la gent féminine du Sénégal. C'est tout le sens de leur mobilisation autour de leur responsable Fatou Aïdara en vue de se frayer un chemin dans le champ de développement économique du Sénégal.

Pour atteindre l'objectif qu'elles visent, elles ont mis sur pied un groupement d'intérêt économique (Gie) déjà forte de plus de deux cents de ses membres et se retrouvent périodiquement pour évaluer la marche du Gie. Elles ont tenu une rencontre chez cette responsable pour faire un bilan d’étape de leurs actions. «Notre Gie est composé de femmes battantes qui ne restent jamais les bras croisés, mais qui font comme les hommes en s'adonnant à des activités génératrices de revenus», a soutenu Fatou Aïdara, responsable de la Gie «Ndimbeul Naci féke lokhol borom». En effet, tout est parti d’un constat sur la précarité qui règne dans la zone de Beunno peuplée de femmes avec une majorité de vendeuses de poissons contraintes quotidiennement à verser dans le système D. Et la volonté affichée par le chef de l'Etat du Sénégal à ne ménager aucun effort pour que les femmes du Sénégal soient économiquement autonomes de manière à les aider à contribuer remarquablement au développement économique du Sénégal. A l'en croire, c'est ce qui l'a poussée à répondre favorablement à la main tendue par les femmes de cette localité qui ont pris sur elles de faire de Fatou Aïdara leur leader. Une option qu'elles ont choisie en vue de maximiser leurs chances de bénéficier de l'appui de l'Etat du Sénégal. « Déjà, les financements symboliques que j'accorde aux femmes ne représentent pas grand-chose, mais ils matérialisent notre engagement à nous retrousser les manches et à faire comme les autres femmes du pays qui, de jour comme de nuit, s'activent pour faire avancer le Sénégal », a soutenu Fatou Aïdara. «Maintenant, à vrai dire, nous appelons le gouvernement du Sénégal à se tourner aussi vers les femmes de Beunno et à leur offrir des sessions de formation, histoire de renforcer leurs capacités chacune dans le domaine dans lequel elle évolue», a ajouté Fatou Aïdara. Elle considère que la meilleure manière d'aider les femmes qu'elle dirige est de les former afin qu'elles puissent être plus outillées dans le domaine où elles évoluent. Ensuite, leur accorder des financements qui vont leur permettre de pouvoir optimiser la rentabilité de leurs activités génératrices de revenus.

Abdou DIOP  

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.