banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Commune de Cayar : La «maison de l’espoir» voit le jour

31 Mar 2018
1050 times

Connu comme un centre de pêche important et une zone de production maraîchère, la jeunesse de Cayar a, pendant de longues années, embrassé les métiers de la mer et des périmètres de production. Une offre que la génération actuelle et future entend diversifier en changeant de paradigme dans un environnement économique et social en mutation.

C’est dans cette dynamique que s’inscrit l’ouverture de la « maison de l’espoir ». C’est un complexe comprenant une galerie, une bibliothèque, un centre de formation professionnelle et technique, inauguré hier par le maire Ndiassé Ka en présence de Seon Taeg Oh, directeur de Tamra pêche, une société d’exploitation du poisson installée dans la commune de Cayar. Selon le député maire de Cayar, Ndiassé Ka, ce bijou est sorti de terre grâce au partenariat fructueux entre la commune et cette société de pêche. « Ce grand bâtiment spacieux est un investissement intégral d’environ 100 millions de nos francs consentis par Tamra pêche qui s’est aussi engagée à les accompagner l’entretien des lieux pendant cinq ans en lui octroyant un budget annuel de six millions de francs Cfa », s’est-il réjoui. Dans le volet formation professionnelle et technique, les métiers de l’électricité, de la plomberie et autres vont y être enseignés en cours du jour et du soir. Une manière de former des jeunes, mais aussi de renforcer les capacités des personnes ayant déjà embrassé un des métiers enseignés à la « maison de l’espoir ».

Dans l’optique de redonner à la commune de Cayar sa vocation touristique, le maire indique qu’un restaurant digne du nom sera ajouté à ce complexe pour pouvoir accueillir les visiteurs comme il se doit. « Car Cayar, fondé par un ancien Jaraaf de Dakar, Mame Mbor Ndoye, est riche de par son patrimoine culturel lébou », a-t-il ajouté. Pour Alioune Badara Ndoye, un artiste peintre de la localité, au moment où le poisson se raréfie, il est stratégique d’explorer ou de développer d’autres potentialités à même d’aider les jeunes de Cayar à gagner leur vie. « C’est pourquoi, cet évènement marque un tournant décisif dans la vie des jeunes de Cayar qui, avec la bibliothèque, la galerie et le centre de formation professionnelle, ont la possibilité de diversifier leurs débouchés », a-t-il soutenu. En peignant les portraits sur les murs de l’intérieur de la bibliothèque (du fondateur de Cayar et des notables qui ont eu à marquer la localité), Alioune  Badara Ndoye dit inviter la jeunesse de sa localité à s’inspirer des valeurs cardinales incarnées par ces anciens.
La présence massive des jeunes visiteurs à l’inauguration augure de la lever d’un nouveau soleil, source d’espoir, sur la commune.

Mbaye BA

 

Last modified on samedi, 31 mars 2018 11:36
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.