banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Tambacounda : Gestion des ressources en eau de la vallée de Sandougou

12 Avr 2018
1002 times

Pour accompagner le secteur primaire, la région de Tambacounda s’est orientée vers une gestion rationnelle de ses ressources en eau dans le cadre du projet Pepam-UE. A terme, il sera question de doter dans toutes les communes concernées par le Projet d’un plan local de gestion intégrée en eau (Gire).

Un processus de planification des ressources en eau de la vallée du Sandougou est en cours en vue de protéger cette denrée dans une zone à cheval sur les départements de Tambacounda et de Goudiry dans le cadre du projet Pepam-UE. A terme, chacune des communes concernées sera dotée d’un plan local de Gire. Avant la fin du processus, des comités locaux eau seront aussi mis sur pied dans les communes afin de prévenir les conflits liés à l’utilisation de l’eau. Cela a retenu l’attention au cours de l’atelier sur l’étude prospective du plan de gestion intégré des ressources en eau. Il a été retenu les résultats du scénario de mobilisation des eaux de ruissellement qui confère une grande disponibilité de l’eau et la nécessité de mettre en place les ouvrages de retenue qui devront cependant être bien pensés pour éviter les perturbations de l’écoulement global. Cette orientation stratégique privilégie, d’une part, une meilleure maîtrise des eaux de ruissellement en faveur de l’agriculture pluviale et, d’autre part, la promotion de la petite et moyenne  hydraulique aménagée et équipée pour les systèmes reproductifs en se basant sur la forte implication des  collectivités dans la maîtrise des ouvrages d’eau conformément au principe de la Gire. C’est le condensé des recommandations lors d’un atelier régional de restitution des rapports bilan diagnostic des Plans de gestion des ressources en eau (Pgre) et de la situation de référence sur les actions Gire dans la sous-unité de gestion et de planification (Ugp) Sandougou qui a réuni divers acteurs intervenant autour de l’eau au Conseil départemental de Tambacounda. C’est pourquoi, le gouverneur El Hadji Bouya Amar a salué cette opportunité offerte par l’Union européenne qui se déploie dans le maillage de la région dans divers projets hydrauliques et de l’assainissement.

Comités locaux eau

L’accès à l’eau potable pour les populations rurales est, selon le gouverneur, une sur-priorité du chef de l’Etat Macky Sall dans le cadre du Plan  Sénégal Emergent. Pour accompagner le secteur primaire vers lequel la région de Tambacounda s’est orientée grâce à ses potentialités, l’eau est au premier plan avec un besoin sur les plans qualitatif et quantitatif, souligne El Hadji Bouya Amar. Le défi reste une bonne gestion rationnelle de cette denrée en surface et souterraine afin de mettre en œuvre la réforme de la gestion en milieu rural pour laquelle la région orientale est la zone test. Le gouverneur a engagé les élus des collectivités locales à prendre en charge la gestion rationnelle et durable des ressources en eau dans les terroirs et localités. En outre, il s’est félicité du choix porté sur le Sandougou qui traverse la région de Tambacounda. Une étude a été menée par le consortium Eau vive et Caritas qui a livré l’ensemble des scénarii sur la gestion des ressources en eau. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la composante Gire, engagée au titre du projet Pepam-UE financée par l’Union européenne, a indiqué Niokhor Ndour, directeur de la gestion et de la planification des ressources en eau au Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

Pour M. Philippe de l’Union européenne, le Pepam-UE projet eau portable pour le millénaire est financé par l’Union européenne dans le cadre du 10e Fed (Fonds européen de développement). Cette rencontre qui met en exergue le Gire permet de voir l’implication totale des maires qui sont trop proches des populations et autres acteurs de l’eau. A terme, chacune des communes concernées par la sous-Ugp sera dotée d’un plan local de Gire. Avant la fin du processus, des comités locaux eau seront aussi mis sur pied dans les communes afin de prévenir les conflits liés à l’utilisation de l’eau.

Pape Demba SIDIBE

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.