banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Intercommunalité territoriale : Vers la mutualisation des ressources humaines et financières

13 Avr 2018
1093 times

Les textes législatifs qui doivent régir le cadre institutionnel de l’intercommunalité sont au menu d’un atelier qui s’est ouvert jeudi à Saly Portudal à l’initiative de la Commission nationale du dialogue des territoires. Une rencontre par laquelle l’institution appelle les parties prenantes à réfléchir sur les contours de cette trouvaille qui devrait permettre aux collectivités de mutualiser leurs forces pour un développement local.

Pour plus d’efficacité dans la prise en charge de leurs préoccupations et la gestion de leurs ressources, les collectivités territoriales peuvent avoir recours à des mécanismes d’entraide, de mutualisation des forces. Des actions qui entrent dans le cadre de l’Intercommunalité, socle d’une plus grande solidité dans le développement local. Pour sous-tendre cette politique, il est impératif d’avoir un cadre législatif et réglementaire qui définit les prérogatives des uns et des autres mais également les modalités de mener des actions communes. D’où le projet de loi en gestation qui fait l’objet d’une réflexion organisée depuis jeudi par la Commission nationale du dialogue des territoires (Cndt). Il s’agit, à travers cette rencontre, d’échanger sur le projet de Loi d’orientation sur l’intercommunalité et ses décrets d’application. « En engageant le dialogue autour d’une question aussi fondamentale que l’élaboration des instruments juridiques de l’intercommunalité, la Cndt a voulu, dans le cadre de l’exercice de ses missions, insister sur son option partenariale forte en direction de l’ensemble des catégories d’acteurs vers qui l’invite au dialogue est invariablement adressée et de manière permanente », a assuré le président de la Cndt Benoit Sambou. Pour ce dernier, le cadre juridique de l’intercommunalité mise en place depuis 1996 n’a pas permis de résoudre, de manière satisfaisante, les déséquilibres territoriaux notés au Sénégal. Et il convient d’en apporter des correctifs. « Les leçons tirées de cette expérience relèvent des insuffisances, notamment celles liées à l’accessibilité géographique et financière aux services sociaux de base entre les zones rurales et urbaines, l’insuffisance de la valorisation des potentialités et des ressources disponibles dans les différents territoires et l’insuffisance des moyens humains et financiers des collectivités territoriales pour l’exercice de leurs compétences », a-t-il dit.

Ainsi, pour relever ces défis et accompagner la mise en œuvre future de la loi d’orientation pour l’aménagement et le développement durable des territoires, il a été décidé d’aller vers une nouvelle intercommunalité fondée sur la nécessité de mettre en synergie la richesse et les potentialités dynamiques des collectivités territoriales. Ce qui a amené la commission à mener une étude qui, après le bilan des expériences communes passées et actuelles, a révélé la nécessité de disposer d’un cadre législatif et réglementaire de l’intercommunalité plus opérationnel assorti d’instruments de gouvernance. C’est ce projet de loi qui sera soumis prochainement aux décideurs pour accélérer la mise en œuvre de l’intercommunalité au Sénégal. Ce qui devrait permettre, selon Alassane Sow, directeur de cabinet du ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire de « prendre en charge la coopération territoriale et de participer fortement de la recomposition des dynamiques territoriales pour corriger l’émiettement du pays ». Ce, à travers une mutualisation des ressources humaines et financières des collectivités pour atteindre le développement territorial.                   

Ousseynou POUYE



 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.