banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Projet d’appui aux communes et agglomérations : Fatick parmi les premières communes bénéficiaires

14 Mai 2018
602 times

La commune de Fatick fera partie des premières à bénéficier des financements du Projet d‘appui aux communes et agglomérations du Sénégal (Pacasen).

Le maire de la ville et par ailleurs ministre des Sports, Matar Bâ, en a fait part, vendredi dernier, à ses collègues conseillers municipaux présents lors de l’examen de la première autorisation spéciale de recettes et de dépenses des fonds de concours et de dotation alloués par l’Etat pour l’exercice 2018.  Il a laissé entendre que sa commune va bénéficier des premiers financements de ce programme en tenant compte d’un document de planification en phase avec le Plan Sénégal émergent. A l’image du plan triennal d’investissement qui devrait être élaboré et approuvé en urgence ainsi que d’autres critères administratifs synonymes d’éligibilité d’une collectivité locale au Pacasen.
Le premier magistrat de Fatick souligne qu’ils vont se référer au plan quinquennal d’investissements de sa commune pour élaborer le Plan triennal d’investissement (Pti).

Selon lui, « ce plan quinquennal doit prendre fin en 2018 et certains projets qui n’ont pas été réalisés pourraient être reportés dans le Pti qui sera pris en compte dans le cadre du Pacasen ». Séance tenante, les conseillers ont partagé le document qui définit les différentes missions et les objectifs visés ainsi que les critères à respecter pour être bénéficiaire de ce nouveau programme mis en place par l’Etat pour appuyer les collectivités locales.

Une dotation de 113 millions de FCfa pour les compétences transférées

Sur un autre registre, les conseillers municipaux ont approuvé à l’unanimité les fonds de dotation et de concours qui s’élèvent à 113 millions de FCfa dans lesquels les indemnités du maire ne seront pas prises en compte car déjà prévues dans le budget primitif et plus de 15,8 millions de FCfa pour l’exercice 2018. L’édile de Fatick a expliqué que pour les fonds de dotation dont les affectations globales par service ont été effectuées au niveau central, il leur appartient en tant que conseillers municipaux de procéder à la répartition des chapitres sur le fonctionnement ainsi que celle de crédits faite en  collaboration avec l’administration municipale et les services techniques bénéficiaires de ces fonds. Notamment, la santé et l’action sociale, l’éducation, la jeunesse, le sport, la culture, l’environnement et la gestion des ressources naturelles. Pour l’action sociale, il faudra noter, a indiqué Matar Bâ, « une nette amélioration de l’enveloppe allouée au secours qui s’élève à 20. 500. 000 FCfa et destinée à l’achat de vivres de soudure (riz et sucre) pour venir en aide aux plus démunis pour un montant de 14. 500. 000 FCfa et l’appui des populations surtout pour les fêtes religieuses come la Tabaski et Pâques pour un montant de 6. 000. 000 FCfa ». Pour l’éducation aussi, les besoins en fournitures scolaires ont été renforcés. ce qui permettra la dotation en cahiers et tout le matériel didactique dont aura besoin l’élève pendant l’année scolaire 2018-2019.

S’agissant du fonds de concours qui s’élève à 15. 899. 297 FCfa, le conseil municipal de Fatick a décidé du remboursement pour un montant de 5 millions de FCfa du contrat de ville qui est un Indice de performance dans le cadre du Pacasen, de dégager une somme de 8 millions de FCfa pour la réhabilitation des dalots de l’ancien réseau d’assainissement ainsi que la construction d’édicules publics à l’école élémentaire de Poukham pour une enveloppe de 2. 899. 297 FCfa.

Le maire s’est aussi prononcé sur l’évacuation des ordures ménagères de la ville pour laquelle, d’après lui, « la commune fait des efforts dans ce sens en dépit de moyens logistiques et financiers très limités, le manque de camions de ramassage et des bacs à ordures ». « Mais, avec l’arrivée du Pacasen, nous allons travailler à intégrer ce volet dans nos projets futurs ».
» Egalement, Matar Bâ a annoncé le démarrage imminent, en collaboration avec une société de la place, d’un projet de désensablement des rues de la commune. « Une centaine de jeunes vont ainsi travailler dans ce projet moyennant une rémunération d’au moins 50 à 75.000 FCfa par mois » a-t-il déclaré.

El Hadj Mouhamadou SAGNE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.