banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lenteurs dans l’aménagement de nouveaux périmètres : Des menaces sur l’objectif d’autosuffisance en banane en 2019

23 Mai 2018
616 times

(Tambacounda) - L’engagement des producteurs de banane de la région de Tambacounda d’atteindre l’autosuffisance à l’horizon 2019 pourrait ne pas être respecté. Selon le secrétaire général  du Collectif régional des producteurs  de banane de Tambacounda (Corprobat),  Adama Ndao, les lenteurs notées dans l’aménagement des nouveaux périmètres risquent d’avoir  un impact négatif sur la réalisation d’un tel objectif.

Sur  les 500 hectares, d’un coût de plus de 2 milliards de FCfa promis aux producteurs par le président de la République lors de sa tournée économique dans les champs de banane de Laboya, seuls  146,5 ha ont été aménagés, fait savoir M. Ndao. « Les  travaux de défrichement ont été réalisés  grâce au génie militaire. Mais, les plans d’arbres  commencent à régénérer suite à l’arrêt  des travaux. Une situation inquiétante car l’hivernage approche », souligne-t-il.
A son avis, de véritables menaces pèsent sur  l’atteinte de l’objectif d’autosuffisance en banane l’année prochaine. « Il faut une réaction rapide des autorités, notamment le ministère de l’Agriculture, pour accélérer le processus d’installation des équipements. Sans  quoi,   la promesse que les producteurs ont  faite au chef de l’Etat, Macky Sall, ne sera pas respectée », dit-il avec regret.

Mais,  l’espoir est permis, avance-t-il. Au lendemain de la  visite du ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent (Pse), Dr Cheikh Kanté, dans les périmètres du village de « Nguéne», les producteurs de banane  ont été rassurés  à propos de la relance imminente des travaux. « C’est une véritable course contre la montre », indique M. Ndao, qui  lance un appel pressant au Président Macky Sall afin que la situation soit décantée dans les plus brefs délais.

L’autosuffisance en banane au Sénégal est à portée de main, selon les acteurs de la filière. Ils ont profité de la création de leur collège national pour réitérer leur engagement à réaliser cet objectif. « Avec les mesures prises par le chef de l’Etat, Macky Sall, à savoir l’aménagement de 500 hectares de terre dans la zone de Tambacounda et l’octroi d’un fonds d’appui de 2,5 milliards de FCfa, nous pouvons bien atteindre l’autosuffisance en banane d’ici à 2019 », déclare Mamadou Oumar Sall, président du collège national des producteurs de banane. Il s’agit de porter le niveau actuel de production de 30. 000 tonnes à 60. 000 tonnes. M. Sall partage cette ambition avec le directeur de cabinet du ministère délégué chargé des organisation paysannes, Tidiane Sidibé, pour qui « l’ambition est de mettre sur le marché 60 000 tonnes de banane fraîches dont 25 % et 15 % destinées, respectivement, au segment haut de gamme et à l’exportation ». Il s’agit d’optimiser les performances de la filière banane à travers la prise en charge d’un certain nombre de paramètres : la productivité, la qualité, les opérations de récolte et post-récolte, mais surtout l’organisation de la chaîne de valeurs en interprofession.

Pape Demba SIDIBE

 

Last modified on mercredi, 23 mai 2018 09:17
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.