banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Faubourg de Sor : Enda en croisade contre la violation des droits des enfants

25 Mai 2018
765 times
La mendicité a encore droit de cité́ dans le faubourg de Sor. La mendicité a encore droit de cité́ dans le faubourg de Sor.

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme « Aar Sunu Xaleyi », Enda-Jeunesse/Action, en étroite collaboration avec « Free slaves », les conseillers de quartier de Diamaguene, des chefs religieux, notables et responsables de mouvements associatifs du faubourg de Sor, a organisé une grande séance de mobilisation sociale axée sur la sensibilisation des populations sur les droits des enfants.

A cette occasion, Madiop Guèye et Mansour Dia d’Enda- Jeunesse/Action ont rappelé que la traite des enfants est de loin l’une des violations des droits de ceux-ci les plus manifestes au Sénégal.

Malgré la volonté affirmée de l’Etat et soutenue par ses partenaires, le phénomène de l’exploitation, de la traite et des maltraitances faites aux enfants est loin d’être éradiqué. En témoignent les rapports périodiques de la société civile et de l’Etat à l’endroit du comité des droits de l’enfant. Ils ont précisé que le projet « Aar Sunu Xaleyi », qui signifie « Protéger nos enfants », vient appuyer les efforts du gouvernement sénégalais dans la lutte contre la traite des enfants. Ils ont souligné que ce programme vise à réduire de manière durable le nombre d’enfants victimes de maltraitance à Saint-Louis, considérée comme une zone réceptrice principale de jeunes « talibés » victimes de ces sévices. Ce sont des actions qui veulent également contribuer à freiner l’exode massif et forcé d’enfants « talibés » en provenance de la région de Kolda vers les localités du nord de notre pays. Madiop Guèye et Mansour Dia ont insisté longuement sur l’urgence et la nécessité d’amener les communautés à adhérer massivement à ce projet ambitieux d’Enda- Jeunesse/Action.

Ensuite, le jeune Adama Coundoul, spécialiste des questions relatives à la protection des « talibés » et autres enfants en difficulté, a animé une grande conférence publique sur « les droits de l’enfant, la traite, la mendicité forcée et les maltraitances faites aux enfants ».

Il a dénoncé, avec véhémence, les abus sexuels constatés dans les foyers, dont de nombreuses jeunes filles sont régulièrement victimes, l’irresponsabilité de certains parents qui ont tendance à négliger l’éducation de base des enfants, au point de les exposer à toutes sortes de danger. Alors que ces derniers doivent non seulement s’assurer de la présence régulière des enfants à l’école mais également ils doivent surtout se battre quotidiennement pour entretenir ces « petits êtres vivants, frêles, innocents et inoffensifs, qui ont le droit d’être désirés avant d’être conçus ».

L’imam Cheikh Bâ a condamné les pratiques malsaines, perpétrées par ces mêmes pères de familles irresponsables, incultes et naïfs, qui ont tendance à aller, sans arrière-pensée, confier leurs enfants au maître coranique du coin, à certains marabouts établis dans une zone très éloignée.

Mbagnick Kharachi DIAGNE

Last modified on vendredi, 25 mai 2018 07:59
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.