banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Commune de Saint-Louis : Des lits et des matelas pour les « talibés »

30 Mai 2018
706 times
Commune de Saint-Louis : Des lits et des matelas pour les « talibés » Photo d'archives

Les jeunes pensionnaires du Centre premier accueil de la vieille cité n’ont pas été avares de cris de joie et salves d’applaudissement, lorsqu’ils ont vu la chargée de programme au Bureau pour l’Afrique de l’Ouest du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits humains (Hcdh), Mme Aminata Kébé, remettre des lots importants de lits et de matelas aux responsables de ce centre.

Mme Kébé a indiqué que ce don permet au Hcdh de contribuer efficacement à soutenir les populations vulnérables, à les aider à faire valoir l’ensemble de leurs droits. Elle a déclaré que « malgré des efforts constants et louables déployés par les services de l’Etat dans le cadre de la mise en œuvre du programme de retrait des enfants de la rue, on constate toujours de la résistance, et les enfants parcourent les rues pour mendier face aux dangers, abus et autres difficultés ».

Mme A. Kébé a longuement insisté sur l’urgence et la nécessité d’aider les écoles coraniques et autres structures d’accueil des enfants en difficulté, à améliorer les conditions de vie des « talibés », à lutter régulièrement contre la mendicité forcée, les pires formes de travail, la traite faite aux enfants et autres pratiques malsaines, inhumaines et délictueuses dont ceux-ci sont souvent victimes. Elle est revenue largement sur un adage qui dit que « si un enfant n’a pas de paix, sa famille et même la société ne pourront avoir la paix ».

Abondant dans le même sens, Mme Nafissatou Diagne Diao, magistrate, représentant le tribunal des enfants, a émis le souhait de voir les acteurs s’ impliquer dans le combat pour la protection et la défense des droits des enfants, collaborer étroitement, en vue de travailler en synergie, d’harmoniser leurs interventions, pour trouver ensemble les solutions les plus adéquates, pérennes et durables, qui permettront un retrait total des enfants de la rue.

Quant au directeur du Centre premier accueil de Saint-Louis, Makhtar Bâ Guèye, il a vivement remercié le Hcdh, qui a toujours le réflexe de contribuer efficacement au fonctionnement de celui-ci et à l’amélioration des conditions de vie de ses jeunes pensionnaires.

M. Guèye n’a pas manqué de rappeler que le gouvernement accorde un intérêt particulier au respect scrupuleux des droits humains, au bien-être et à l’épanouissement des enfants.

Autant de raisons pour lesquelles, a-t-il précisé, l’Etat du Sénégal n’a pas hésité à ratifier tous les instruments juridiques relatifs à la protection de l’enfant et à la promotion de ses droits. Il a enfin souligné que le centre qu’il administre, « assure la prise en charge d’urgence des enfants et mineurs en danger ou en conflit avec la loi, afin de leur apporter toute l’assistance nécessaire, pour une réinsertion sociale, face à la recrudescence de la violence, aux rapts d’enfants et autres formes de sévices et maltraitance qu’ils subissent ». Mme Aminata Kébé a pris bonne note des différentes réalisations, avant de réitérer l’engagement indéfectible du Hcdh à poursuivre sa collaboration avec cette structure d’accueil.

Mbagnick Kharachi DIAGNE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.