banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Bambaly : Le bureau genre du Papsen- Pais installé

01 Jui 2018
864 times

Tous les programmes financés par la coopération italienne doivent prendre en charge les questions de genre. C’est en application de cette nouvelle politique que le bureau genre de Bambaly, chef lieu de la commune rurale éponyme (département de Sédhiou), vient d’élire et d’installer sa direction concernant le Papsen et le Programme agricole Italie Sénégal (Pais).

C’est une stratégie qui permet d’encadrer plus efficacement les groupements dans la mesure où cela se fera avec des autochtones et non plus avec  des personnes venues d’ailleurs qui, le plus souvent, butent sur des pesanteurs culturelles qu’elles ne peuvent pas surmonter. Pour le bureau du comité local  genre de Bambaly, c’est Mme Amie Hymelda Coly, bien connue dans l’agriculture à Sédhiou, surtout dans le domaine de la riziculture, qui est élue. Selon Mme Amy Dieng Kébé, chargée de l’encadrement des comités locaux genre, ce sont quatre bureaux au total qui seront installés, celui de Bambaly, couvrant également Djirédji, étant le premier. Ceux-ci seront des relais à propos des questions de genre pour le développement agricole initié par le Papsen et le Pais. Comme on le sait, les deux programmes italiens interviennent surtout pour la mise en valeur des vallées. Aussi ce volet bénéficiera-t-il d’un appui important pour la politique d’autosuffisance en riz, domaine dans lequel la région s’est illustrée car ayant dépassé le quota de production qui lui a été fixé.

Divagation des animaux
La présidente élue a apprécié la responsabilité qui est la sienne dans l’exercice de sa fonction qu’elle entend réussir, surtout en matière de production de riz. Mais, l’objectif visé ne sera jamais atteint si le phénomène observé depuis plus de 50 ans se poursuit, à savoir : la divagation des animaux. C’est une problématique qui, jusqu’à présent, n’a pu être résolue malgré les tentatives de l’administration et des forces de sécurité. On a même l’impression que ça va de mal en pis puisque les éleveurs n’hésitent même plus  à venir jusque dans les rizières pour menacer toute femme qui prendrait une vache pour la conduire et la faire placer dans un fourrière. Cette affaire a même pris, une fois, une tournure dramatique car une femme, ayant vu sa rizière complètement dévastée par les vaches, est décédée suite à une crise cardiaque.  

Aujourd’hui, le constat est encore amer : peiner pour produire et voir les vaches récolter à la place des femmes. « Comment peut-on atteindre, dans ces conditions, l’autosuffisance en riz initiée par l’Etat », s’interroge la présidente qui sollicite, pour les groupements producteurs de riz, du matériel agricole car la question de la divagation des animaux, loin de les décourager, au contraire les pousse à produire davantage. Les conditions d’acquisition doivent être souples. Pour cela, on peut compter sur le Papsen et le Pais qui soutiennent la politique d’autosuffisance en riz de l’Etat. Pour la campagne agricole qui s’avance et dont on aperçoit déjà les premiers signes – ciel nuageux -, les femmes demandent la poursuite de l’appui des autorités administratives et des forces de sécurité. Le vœu formulé de façon unanime, c’est de mettre fin à la divagation des animaux même si on retiendra que c’est cinquante ans après.

Malamine KAMARA

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.