banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Salémata : Caritas distribue 200 bœufs à 100 familles démunies

06 Jui 2018
772 times
Remise des bœufs de trait à Salémata. Remise des bœufs de trait à Salémata.

Pour améliorer durablement les conditions de vie des populations du département  de Salémata, dans la région de Kédougou, 100 agriculteurs ont bénéficié de 200 bœufs de trait, de matériel et intrants.

Un tel soutien vise à améliorer les productions agricoles car malgré l’abondance de la pluviométrie dans le département, les récoltes en céréales restent considérablement faibles pour assurer les besoins en consommation des populations. Présidant la cérémonie de remise des bœufs de trait aux agriculteurs, le sous-préfet de Dar Salam, Malick Mbengue, s’est félicité de la démarche scientifique utilisée par la Caritas avec à la clé une planification adéquate et juste de l’offre et des cibles qui réunit tous les critères de vulnérabilité. « En traduisant en acte concret vos ambitions de résoudre les problèmes d’eau et de résilience dans la zone, vous venez accompagner l’Etat du Sénégal  dans l’option qu’il a prise de faire de 2018 une année sociale », a-t-il déclaré. M. Mbengue a exhorté les 100 bénéficiaires des différentes communes, à s’approprier  ledit projet pour qu’au moment des évaluations, un bilan positif puisse sanctionner les immenses efforts consentis par Caritas.

C’est la raison pour laquelle Léon Sarr, chargé des programmes à Caritas Tamba, a souligné que plusieurs enfants sont en situation de malnutrition dans ce département. L’éduction et le suivi sanitaire de ceux-ci sont compromis et les femmes migrent, pour la plupart, vers les centres urbains à la recherche d’emplois saisonniers. Par ailleurs, a-t-il ajouté, plusieurs enfants sont accueillis à Salémata dans des internats ou des foyers moyennant une contribution des parents en numéraire et en nature (céréales). Le manque de moyens de production (charrues attelées, houes sine, animal de trait, etc.) entraîne de faibles rendements et empêche nombre de parents à respecter leurs engagements. Ce qui explique le nombre élevé de déperdition scolaire dans le département.

Familles vulnérables identifiées
Pour aider ces familles rurales des communes d’Ethiolo, d’Oubadji et de Dar Salam, Léon Sarr estime que le Projet eau et résilience dans le département de Salémata (Pere–Salémata) a décidé de renforcer leur équipement en animaux de trait (bœufs), en matériels et intrants agricoles.  « Il s’agit d’agriculteurs engagés mais ne disposant pas d’équipements adéquats et ne  parvenant pas à assurer de façon régulière les besoins de leurs ménages en matière de céréales », a fait savoir M. Sarr. Ainsi, les internats obtiendront des contreparties en céréales, 100 kg par bénéficiaire. Il a précisé que ce sont des familles vulnérables identifiées qui sont destinataires de cet appui pour leur permettre d’accroître les surfaces à emblaver et les productions agricoles.

Car, pour lui, cette contrée de la région de Kédougou est inscrite dans une zone rouge, à risque élevé d’insécurité alimentaire.

C’est ainsi que dans  un contrat consensuel entre les deux parties, le bénéficiaire donne, après les récoltes, 100 kg de céréales en termes de contribution et ceci durant trois ans. Cette contribution sera distribuée dans les différents foyers d’accueil des élèves venus de ces communes.

Salémata est en train de vivre un tournant décisif de son développement. Une nouvelle route bitumée est en construction, réglant une doléance remontant au lendemain de l’indépendance. Ce département adossé à la Guinée, à 80 Km au nord-est de la capitale régionale Kédougou, regorge d’énormes potentialités agrosylvopastorales, avec une pluviométrie qui dépasse 1.500 mm par an.

Pape Demba SIDIBE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.