banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Promovilles dans la région de Dakar : 90 km de voieries éclairées et assainies en cours de réalisation

07 Jui 2018
1240 times

Sous peu, les problèmes d’inondation, d’assainissement et d’accessibilité dans certaines localités dakaroises ne seront plus que de mauvais souvenirs. Une visite de chantiers effectuée, hier, dans cinq des six zones prévues dans le Programme de modernisation des villes du Sénégal (Promovilles), dans la région de la capitale, a permis de constater, entre autres, que près de 90 km de voiries sont en cours de réalisation.

Avec un coût prévisionnel de 280 milliards de FCfa sur une période allant de 2015 à 2025, dont 46 milliards pour Dakar, le Programme de modernisation des villes du Sénégal (Promovilles) est né du désolant constat que dans la plupart de nos cités, le transport routier reste confronté, entre autres, à l’étroitesse du réseau inégalement réparti, mais aussi à la vulnérabilité de nombreux centres urbains du Sénégal face aux inondations et à l’insécurité.

Dans ce lot, dans la région de Dakar, des zones comme Malika, Mbeubeus, Keur Massar K2, Jaxaay et Route de Boune s’illustrent tristement chaque année durant l’hivernage. Celles-ci étant presque coupées du monde. Les complaintes de leurs habitants bourdonnaient continuellement dans les oreilles de nombreux Sénégalais. Lors de la visite des chantiers effectuée, hier, le travail était en cours. L’image des engins, des ouvriers en tenue supervisés par des ingénieurs, des populations qui longent avec prudence les chantiers, les coups de klaxons et même des gestes d’énervement rythment le quotidien des habitants de cette partie de la banlieue dakaroise. Le bitumage en cours de 90 km de voiries éclairées et assainies, grâce à un financement de l’Etat à hauteur de 46 milliards FCfa, est passé par là, avec déjà 2. 500 emplois créés, dont les principaux bénéficiaires sont les populations riveraines des chantiers.

Les réalisations sont à 90%
Sur l’axe Vdn-Terminus Malika-Rond point Keur Massar, selon El Hadji Lèye Guèye, chargé de projet, l’assainissement routier est en cours avec des caniveaux et deux voiries de connexion.  

Pour améliorer la mobilité dans ce corridor, une nouvelle route à deux fois deux voies sera réalisée. La durée des travaux est prévue pour deux ans. Interrogés sur l’impact attendu, des riverains n’hésitent pas à afficher leur satisfaction. Même si certains conducteurs coincés dans  les encombrements se disent pris au dépourvu.

La localité Jaxaay, dont les Sénégalais ne connaissaient que les quartiers issus du fameux « Plan Jaxaay » de l’ancien Président Wade, est devenue aujourd’hui une vaste agglomération. Grâce à Promovilles, sur 2,2 km de route prévus, les réalisations en sont à 90 %, selon un des responsables d’Ageroute. Mais, le plus grand ouf de soulagement devrait venir du côté de la zone de Boune. Avec les inondations, certains quartiers de celle-ci étaient difficiles d’accès.

D’après le témoignage de Khady Kâ, une marchande, « hormis les dégâts matériels importants qui faisaient leur cauchemar, certains voisins avaient même déserté les lieux jugés invivables ». C’est pourquoi cette construction de caniveaux  de 80x80 sur une longueur de 5 km est une solution miracle en réponse à leur calvaire.

Maguèye Diouf, habitant aux Parcelles assainies Keur Massar-Rufisque (commune de Jaxaay), apprécie les actions en cours dans le cadre de Promovilles. Sa plus grande joie a été la célérité avec laquelle leur demande a été traitée. Car, un an avant, en sa qualité de président d’une association et en compagnie d’autres habitants, ils avaient interpellé Promovilles sur leur enclavement. Aujourd’hui, grâce à ce programme, une route très large est déjà achevée.

Quelques attentes notées
Pourtant, dans ce bilan globalement satisfaisant, des frustrations ont été exprimées de la part des usagers, des conducteurs particuliers tout comme des chauffeurs de clandos ou de bus Tata. Il ressort que le partage de l’information sur les travaux, les tronçons, la durée ou même les voies alternatives, n’a pas été effectif. Certains, comme Bâ qui faisait la navette avec ses clients toute la journée, se retrouvent avec des revenus moindres à cause des embouteillages.

Pour M. Diouf, malgré un satisfécit donné à ce programme, du fait de cette nouvelle voie presque à grande vitesse, des craintes d’accidents pèsent déjà sur les populations avoisinantes. D’où la nécessité de prévoir des ralentisseurs.
L’autre problème est lié à la hauteur de certains axes de cette nouvelle route. Car, avec l’hivernage, des inondations planent sur certaines concessions.

Selon Lèye Guèye, un des chargés de projet, de telles préoccupations ont été prises en compte, de même que l’éclairage sur cette voie. « C’est prévu dans la finition des travaux », assure–t-il.

Fara Michel DIEYE

 

Last modified on jeudi, 07 juin 2018 09:38
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.