banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Ordures ménagères, les flaques d’eau stagnantes... Quand l’odeur pestilentielle indispose les habitants de Médina Marmyal de Saint-Louis

25 Jui 2018
480 times

Vendredi dernier, les populations de Médina Marmyal sont montées au créneau pour déplorer l’état dans lequel se trouve actuellement la principale avenue qui traverse ce quartier à partir du village artisanal. Juste à hauteur de la nouvelle boulangerie, des tas d’ordures ménagères et autres immondices qui jonchent le sol, mêlés aux flaques d’eaux usées, empêchent les braves populations de cette partie du faubourg de Sor, de vaquer tranquillement à leurs occupations.  

Selon Mmes Ramatoulaye Thiam, Diagne Marie Boye, Fatsow Boye, Ndèye Kouaté Boye et autres ménagères domiciliées dans ce quartier, depuis deux mois, des flaques d’eaux verdâtres dégagent une odeur pestilentielle. Les enfants de ce quartier sont affectés par les dermatoses, des maladies diarrhéiques, gastroentérites et infectieuses, le paludisme, des troubles respiratoires, des céphalées et autres pathologies qui se développent à cause de ces eaux stagnantes, de ces fosses septiques dont le contenu est déversé sur ces tas d’immondices.

Selon Abdoul Aziz Guèye, Djiby Boye, Abdou Faty, Serigne Beu Diop, etc., cette situation est due à une pause notée dans les travaux de construction de la route médiatrice qui permet de rallier la digue à partir du village artisanal. Il s’agit notamment, ont-ils souligné, des premières opérations de remblai, de terrassement, qui permettront d’effectuer plus tard, dans cette avenue principale, la mise en place des dalles en béton.
Le bruit assourdissant de ces gros engins mobilisés dans le cadre des travaux entrepris par Promovilles, en étroite collaboration avec les autorités administratives et municipales, avait, au départ, amené ces populations à exprimer leur joie à l’endroit des pouvoirs publics. Celles-ci avaient poussé un « ouf » de soulageant à propos de cette « sage décision de l’équipe municipale dirigée par Mansour Faye, consistant à satisfaire dans les plus brefs délais une vieille doléance des habitants de Médina Marmyal ».

En effet, d’après nos interlocuteurs, depuis une vingtaine d’années, ces populations n’ont jamais raté la moindre occasion pour inviter les pouvoirs publics à bitumer cette avenue principale. Mais, malheureusement, les ouvriers ont été obligés d’arrêter provisoirement les travaux, du fait de la nappe phréatique qui affleure dans cette zone et des nombreux désagréments causés par l’endommagement des canaux d’évacuation des eaux usées. Aujourd’hui, ont-ils précisé, « du fait de cette situation pénible et désagréable, on n’arrive plus à aller à la mosquée, à aller acheter du pain à la boulangerie ». « La municipalité et ses partenaires doivent tout mettre en œuvre pour nous aider à nous débarrasser de ces flaques d’eaux verdâtres. Nous souhaitons vivement que les travaux de construction de cette route, longtemps désirée, reprennent dans de bonnes conditions », ont-ils fait savoir.
Interrogé, Ababacar Biteye, directeur de cabinet du maire de Saint-Louis, a indiqué que ce projet n’est pas mis en œuvre par la municipalité. « Il s’agit plutôt d’un programme de l’Etat que Promovilles est en train de réaliser dans cette partie du faubourg de Sor », a-t-il ajouté.

Selon Mangnoné Diagne, expert en poste au service régional de l’environnement de Saint-Louis, les représentants de Promovilles et les services de l’Etat sont en train de réfléchir sur les moyens à mobiliser pour poursuivre le pavage de cette avenue principale de Médina Marmyal « En effet, a-t-il affirmé, des problèmes ont été notés dans cette zone située au niveau du lit mineur du fleuve, où la nappe phréatique affleure et ne facilite pas l’exécution de ces travaux de pavage. Il s’agit de difficultés de dernière minute qu’il faut nécessairement aplanir, dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’actions et de suivi environnemental de ce projet. En vue de reprendre ces travaux dans de bonnes conditions, on veut s’assurer de la bonne conduite de ceux-ci, tout en évitant de revenir sur certains détails. »

Mbagnick Kharachi DIAGNE

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.