banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Commune de Gandiole : Les populations contre l’implantation d’une usine

26 Jui 2018
657 times

Les habitants de Mbambara (arrondissement de Rao, département de Saint-Louis) ont encore manifesté contre l’usine chinoise de fabrique d’aliment de poisson destiné à la pisciculture. Ils ont dit leur courroux de voir une odeur pestilentielle qui se dégage de celle-ci et dénoncé l’illégalité d’une telle implantation.

A Mbambara, on n’a pas encore fini d’épiloguer sur les conséquences néfastes de l’ouverture de la brèche, en 2013, à l’embouchure du fleuve, qu’une usine chinoise de production d’aliments de poisson pollue l’atmosphère et importune les populations.  C’est pourquoi les habitants de cette localité, située à une vingtaine de km de la capitale du nord, ont manifesté pour dénoncer cet état de fait. El Hadji Ndiogou Diop de la Convention des Gandiol-Gandiol, ayant pris part à la marche de contestation, a rappelé les dispositions constitutionnelles relatives au respect du droit du citoyen de vivre dans un environnement sain.

Depuis trois ans, a-t-il souligné, la fumée et l’odeur nauséabonde qui se dégagent de cette fabrique sont à l’origine de nombreux problèmes de santé publique. « Du fait de l’existence de cette usine asiatique, les habitants souffrent de problèmes respiratoires, de dermatoses, de maladies diarrhéiques et gastro-entérites, etc. », a-t-il ajouté. Cette nuisance a mobilisé les habitants des villages de Ndiawsir, Ngaina Lébou, Mbambara, Keur Barka, Bountou Ndour, Guembeul, Diele Mbame, Doune Baba Dieye et quelques localités du Toubé, qui se sont retrouvés pour exprimer bruyamment leur colère.

Joint au téléphone, le sous-préfet de l’arrondissement de Rao, Ibrahima Ndao, a affirmé que ces partenaires chinois ont été sommés d’arrêter leurs activités professionnelles dans cette zone. « C’est par la suite que nous avons appris que cette usine de production de farine de poisson a redémarré ses activités », a-t-il déclaré. « Même si ces investisseurs chinois ont eu finalement l’autorisation administrative d’exploiter cette zone, ils n’ont pas le droit d’y construire une usine de production de farine de poisson sans disposer au préalable d’une étude d’impact économique, environnemental et social de ce projet », a-t-il fait remarquer.

Amadou Maguette NDAW

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.