banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Baisse de près de 9 millions de Fcfa sur les fonds alloués par l’état : Les collectivités territoriales obligées de réduire certains investissements

27 Jui 2018
671 times

Le conseil départemental de Foundiougne, en sa séance ordinaire du 9 juin dernier, a accepté et examiné les fonds de dotation de la décentralisation et de concours alloués par l’Etat pour l’exercice budgétaire 2018. Ces montants s’élèvent respectivement à 130 000 000 FCfa et 61. 141. 008 FCfa. Ce qui donne un total de 191. 141. 008 FCfa contre 200 millions FCfa de l’exercice précédent. Soit une baisse de  près de 9. 000. 000 FCfa notée sur les Fonds de concours.

Les conseillers départementaux de Foundiougne ont déploré la baisse des fonds et dans les discussions qui ont suivi, ils ont pris acte de la situation avant de faire des propositions allant dans le sens de diminuer les financements de quelques projets pour équilibrer le budget. « Ainsi, nous avons été amenés à réduire le montant alloué pour la construction des murs de clôture à hauteur de la baisse des fonds de concours alloués au conseil départemental », a déclaré le président de celui-ci, Moustapha Mbaye. Il faut souligner que pour les collectivités territoriales comme le conseil départemental, le budget annuel est déterminé par l’Etat à travers les fonds de dotation de la décentralisation (Fdd) pour les investissements et les fonds de concours pour le fonctionnement. Sur les éclairages du secrétaire général du conseil départemental, Djibril Ndiaye, qui a cité la loi n° 2013-10 du 28 décembre 2013 portant code général des collectivités locales, il est dit en son article 194 que les recettes de fonctionnement du département proviennent des ressources que lui apporte l'Etat dans la répartition annuelle du fonds de dotation de la décentralisation, ainsi que des redevances du domaine, des produits de l'exploitation de son patrimoine et des redevances pour services rendus. Toute autre recette de fonctionnement est créée par la loi…  

« A part ces fonds, nous n’avons aucune autre source de recettes additionnelles. Ce qui limite les ambitions de notre conseil départemental à prendre en charge les préoccupations des populations, surtout que notre département couvre une grande partie de près d’une vingtaine d’îles dont une attention toute particulière doit être accordée », a-t-il fait remarquer. D’autres points ont été évoqués lors de la session ordinaire. Notamment, la signature de convention d’entente interdépartementale des  régions de Fatick et de Diourbel, l’appel à projet 2018, l’invitation à l’Ecole supérieure du professorat et de l’éducation (Espe) de Bordeaux, en France, d’une délégation de Foundiougne et l’ouverture du dossier des bourses scolaires du conseil départemental. S’agissant de la convention interdépartementale des régions de Fatick et de Diourbel, qui a été paraphée par le président compte tenu de l’urgence, le conseil a relevé la nécessité, en de pareilles situations, de se prononcer là-dessus avant toute signature. Ainsi, des observations ont-elles été apportées au document et en guise de régularisation, les conseillers présents ont autorisé le président à oblitérer cette convention, à l’exception d’un qui s’est abstenu.

Coopération décentralisée
A propos de l’App 2018, l’administration a partagé avec le conseil le contenu du document dans lequel a été abordé le processus ayant précédé l’élaboration du document d’appel à projet 2018. Et ceci dans la cadre de la coopération qui a motivé la visite d’une délégation de la Gironde, la mission de la commission partenariat et coopération décentralisée à Djirnda pour voir les réalisations déjà faites avant le choix des actions retenues dans l’App 2018. Toutefois, il faut noter qu’au cours des débats, il a été beaucoup question de la modicité des sommes prévues pour la réalisation de l’appel à projet 2018.

Pour ce qui est de l’invitation à l’Espe, une délégation conduite par Famara Sarr, 2ème vice-président du conseil départemental, a effectué une visite à Bordeaux. Un compte rendu a été fait aux conseillers sur l’importance de la mission et de l’option qui a été prise par le partenaire d’élargir le champ de la coopération aux universités Cheikh Anta Diop (Ucad), Gaston Berger (Ugb) et El hadji Ibrahima Niasse. Dans cette dynamique, d’ailleurs, « une délégation de l’Espe se rendra prochainement au Sénégal pour rencontrer les autorités universitaires et ministérielles pour échanger sur ces nouvelles orientations ».

S’agissant du dossier des bourses scolaires, le conseil a été informé de son ouverture. Il s’agit des bourses sociales et d’excellence. Pour  bénéficier de celles-ci, le candidat doit fournir un dossier comprenant les pièces suivantes : une demande manuscrite adressée au président du conseil départemental avec l’avis du chef d’établissement ; le nom du parent ou du tuteur légal doit être indiqué avec numéro de téléphone ; un certificat de scolarité ; un extrait de naissance ; un bulletin de notes du deuxième semestre avec une moyenne de 16 pour les classes de 6ème et de 5ème et 13 pour celles de la 4ème à la terminale pour les bourses d’excellence.

Et pour les bourses sociales, les pièces à fournir sont : une demande manuscrite adressée au président du conseil départemental avec l’avis du chef d’établissement ; le nom du parent ou du tuteur légal qui doit être indiqué avec le numéro de téléphone ; un certificat de scolarité ; un extrait de naissance ; un certificat d’indigence ; un certificat de décès. Toutefois, il sera demandé à chaque chef d’établissement, la situation des élèves indigents sous le contrôle de l’Ief.

Satisfecit des conseillers départementaux
Considérant les nombreuses réalisations effectuées depuis son avènement à la magistrature suprême, les conseillers départementaux de Foundiougne ont adressé une motion de remerciements et de félicitations au Président de la République Macky Sall.

Le communiqué indique que le Président Sall et son gouvernement ont réalisé en six ans, ce qu’aucun autre régime n’a fait dans le département de Foundiougne depuis l’indépendance en 1960. Parmi ces acquis : la réalisation du port de Ndakhonga, le pont de Foundiougne en construction long de 1 285 m pour plus de 40 milliards de FCfa, le bitumage du tronçon de route Keur Waly Ndiaye-Passy-Sokone sur la RN5, la construction en cours d’un terminal pétrolier à Ndakhonga qui favorisera le trafic sur le fleuve Saloum en plus du transport de personnes entre le Sine-Saloum et la Casamance avec l’acquisition des navires Aguène et Diambogne. Ceci, d’ailleurs, a motivé la présence au port de Ndakhonga de deux barges de dragage du fleuve Saloum pour garantir sa navigabilité jusqu’à Kaolack.

Entre autres réalisations pour le bien-être des populations, l’approvisionnement en eau potable surtout des îles du Saloum, les acquis notés dans le cadre du Pudc : pistes rurales, forages, équipements agricoles et ménagers, construction de l’Ufr « Environnement, biodiversité et développement durable » dans l’arrondissement de Toubacouta, ainsi que l’achèvement des travaux du nouveau lycée de Foundiougne et d’autres infrastructures scolaires. Il y a également le démarrage effectif du Puma dans les zones frontalières  et l’approvisionnement en eau potable des communes de Mbam, Soum et Foundiougne depuis Passy Mbiteyène (commune de Diossong), celui de la commune de Toubacouta depuis Simong Diène (commune de Nioro Alassane Tall) et la construction d’un centre de formation aux métiers du port à Foundiougne.

Le secteur de la pêche n’est pas en reste avec la subvention des moteurs des pirogues et des gilets de sauvetage pour les pêcheurs et la reprise imminente et l’agrandissement de la route Fatick-Foundiougne-Passy. Autant de réalisations structurantes qui vont, à coup sur, contribuer de manière significative à l’amélioration des conditions de vie des populations. A travers notamment la facilitation de leur mobilité et les échanges entre communautés grâce au désenclavement d’une zone fortement marquée par l’insularité, mais aussi la réduction de la pénibilité des travaux champêtres et ménagers, tout en favorisant les activités génératrices d’emplois et de revenus.

Mohamadou SAGNE



Last modified on jeudi, 28 juin 2018 08:23
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.