banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Rude concurrence dans le transport en commun à Kolda : Les conducteurs de motos Jakarta gardent espoir

03 Juil 2018
789 times

Après avoir réussi à s’imposer devant les taxis jaunes et noirs, les conducteurs de motos Jakarta peinent à faire face à la concurrence des minibus Tata. Toutefois, ils gardent espoir.

Les conducteurs de motos Jakarta s’interrogent sur leur avenir. Leurs recettes journalières ont presque chuté de moitié depuis l’arrivée des minibus Tata, à Kolda, il y a environ un mois. La concurrence entre les deux types de transport semble plutôt tourner à l’avantage de ceux-ci même si certains Koldois continuent de monter sur ceux-là pour aller au travail. « Les recettes  journalières ont complètement baissé. Avant l’arrivée des minibus Tata, je gagnais 5. 000 FCfa par jour. Aujourd’hui, je parviens à peine à avoir 3. 000 FCfa la journée. Beaucoup de gens préfèrent prendre les Tata parce que c’est moins cher (100 FCfa pour se rendre d’un bout à l’autre de la ville contre 250 pour les motos Jakarta, ndlr) et il y a le confort et la sécurité », déclare Dicory Sabaly, conducteur de moto Jakarta. Toutefois, il estime que les Jakarta ont encore de beaux jours devant eux, à Kolda, où de nombreuses zones ne sont pas desservies par les minibus Tata. Les motos Jakarta présentent d’autres avantages que les conducteurs comptent exploiter à fond, pour compenser les baisses de profit enregistrées à cause de la concurrence. « Les minibus s’arrêtent à 20 h alors que les motos Jakarta peuvent travailler la nuit jusqu’à des heures tardives. Elles déposent le client devant son domicile, quelle que soit la distance. Elles transportent également les bagages des clients pour la modique somme de 150 FCfa alors que les minibus n’acceptent pas les bagages», ajoute-t-il.

Les conducteurs de motos Jakarta négocient également le prix du service.  « Certains clients proposent de payer la course à 200 FCfa au lieu de 250. Certes, cela constitue un manque à gagner énorme, mais, je préfère quand même le prendre au lieu de laisser quelqu’un d’autre le faire. Je pense qu’il vaut mieux accepter de faire une course en diminuant son bénéfice que de ne pas avoir de clients du tout », souligne, de son côté, ce jeune conducteur de moto Jakarta. Mais, son collègue n’est pas de cet avis. Il pense que malgré cette rude concurrence, les motos Jakarta ont leur place dans le transport en commun à Kolda.

« Les travailleurs ne peuvent pas attendre les bus parce qu’ils sont pressés d’arriver à leurs lieux de travail. Ils préfèrent prendre une moto Jakarta qui va les déposer immédiatement à leur bureau, à leur atelier ou à leur magasin, sans perdre trop de temps », dit-il.

Mamadou Aliou DIALLO

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.