Print this page

Coupures récurrentes d’électricité : Koungheul veut une solution durable

07 Juil 2018
1067 times

Dans le département de Koungheul et la capitale du Bambouck, on assiste à des coupures récurrentes d’électricité qui durent 24 heures, voire 48 heures. Et pourtant, lorsque le passage du groupe de la haute tension a été effectif, l’espoir d’avoir un courant de qualité et à suffisance était permis.

« Les factures restent chères. Malgré tout, la Senelec est prompte à couper le courant lorsque les délais de paiement sont dépassés », s’est plaint un usager. Ce qui rend la situation invivable. C’est que ces délestages entraînent également l’interruption de la distribution de l’eau, ajoute-t-il.

« Nous sommes des continentaux et vivons dans une chaleur continue. Si à cela s’ajoutent des pénuries d’eau, imaginez dans quelle situation on se trouverait », renchérit Aliou  Seck. Ce qui est incompréhensif, déclare un autre usager qui a préféré garder l’anonymat, « c’est que l’autorité administrative, censée représenter le ministre de l’Energie, est invisible, inaudible ». « Dos au mur, nous serons obligés de réagir à la hauteur de nos souffrances », avertit-il. Car, les Koungheulois savent se battre si leurs intérêts sont menacés. Etant une denrée rare dans la capitale du Bambouck, le poisson est en train de pourrir dans les réfrigérateurs, faute d’électricité. Et pourtant, des efforts incommensurables sont consentis pour accéder à ce produit indispensable dans l’alimentation des Sénégalais et ce n’est pas pour rien le plat national est appelé « thiébou dieune » (riz au poisson). En outre, lors du match de la Coupe du monde mettant aux prises le Sénégal à la Colombie, les populations de cette zone étaient encore privées de courant.

Aussi, ces dernières interpellent-elles le ministre de l’Energie et le directeur général de la Senelec afin qu’une solution durable soit trouvée.

Amath Sigui NDIAYE

Rate this item
(0 votes)