banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Développement de la Casamance : Des Agr pour les déplacés de retour à Goudomp

11 Juil 2018
735 times

L’Agence nationale pour la relance des activités économiques et sociales de la Casamance (Anrac) a pris la décision d’étendre ses activités aux régions de Sédhiou et de Kolda qui n’ont pas été épargnées par la crise casamançaise. Pour encourager ce retour, l’Anrac a initié un projet de 50 millions de francs destinés aux financements d’activités génératrices de revenus (Agr) afin de permettre à ces populations de reprendre une vie normale.

Pour faire connaître le projet aux populations bénéficiaires, des Cld (Comités locaux de développement) ont été organisés. Celui de Djibanar, une commune rurale du département de Goudomp, a vu la participation d’une foule nombreuse composée essentiellement de populations de retour d’exil. Que la commune de Djibanar soit bénéficiaire de ce projet de 50 millions de FCfa pour la réinsertion de ces déplacés n’est que justice selon certains, puisque la collectivité territoriale a été très affectée par la crise casamançaise. De nombreuses populations fuyant la crise se sont retrouvées en Guinée-Bissau ou dans d’autres zones.

Aujourd’hui, à la faveur de l’accalmie vécue depuis plusieurs années, le retour devient effectif et il faut l’accompagner. Ibou Diallo Sadio, maire de la commune, de préciser que la plupart des déplacés se trouvaient dans un cercle qui a pour centre Bafata et six villages sont venus s’installer à Djibanar. Celui-ci voit non seulement sa population augmenter, mais aussi il devient un village d’accueil. C’est pourquoi, « pour les mettre à l’aise, tout un quartier leur a été affecté », poursuit toujours le maire. Tous les villages mankagnes qui étaient à Bindaba se sont retrouvés à Bakonding et le reste à Goudomp. Les populations concernées et mêmes les autres ont salué cette politique de l’Anrac. En effet, ce n’était pas une bonne vision que de choisir la région de Ziguinchor comme seule zone d’action de l’Anrac. Heureusement que son directeur a eu l’idée géniale d’étendre les activités jusqu’aux régions les plus proches.

Au cours du Cld de partage de Djibanar, le directeur de l’Anrac, Ansou Sané, a expliqué les raisons qui ont conduit à cette nouvelle approche de l’agence qui s’occupe des questions relatives au développement. Les  Agr qui seront financées vont  améliorer les conditions de vie des bénéficiaires, mais aussi leurs proches vont en tirer profit. Tous les projets et programmes déroulés dans la zone Sud ont pour finalité l’amélioration des conditions d’existence des populations, d’où la nouvelle politique de l’Anrac.

Malamine KAMARA

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.