Print this page

Inauguration du poste de santé de Kossanké : Le maire demande une ambulance médicalisée

13 Juil 2018
1370 times

(Médina Chérif). Les habitants de Kossanké, une zone enclavée située dans la commune de Médina Chérif, poussent un ouf de soulagement. Ils viennent de bénéficier d’un poste de santé flambant neuf qui leur permet de se soigner sur place.

Les éprouvantes évacuations sanitaires des femmes enceintes et des enfants de Kossanké, une contrée située dans la commune de Médina Chérif Est du département de Kolda, appartiennent désormais au passé. Ils viennent de bénéficier d’un poste de santé flambant neuf grâce à un partenariat entre la mairie et l’Ong World vision. Ce poste de santé qui polarise une vingtaine de villages, pour une population de 7 000 habitants, a été inauguré le week-end dernier par les autorités sanitaires et locales. Le maire de Médina Chérif, Mamadou Gano, se réjouit de ce partenariat exemplaire qui permet aux habitants de Kossanké, une zone enclavée et dépourvue d’infrastructures sanitaires, d’avoir un poste de santé digne de ce nom. « Aujourd’hui, le sentiment qui nous anime est un sentiment de fierté parce que depuis les indépendances, la zone de Kossanké aussi peuplée et importante en termes de potentialités, n’a jamais bénéficié ni de collège, ni de poste de santé encore moins d’un centre d’examen. Nous sommes aujourd’hui la seule commune, dans le monde rural, à disposer de trois postes de santé qui ont tous été construits par nos partenaires », déclare Mamadou Gano. Il demande l’appui du Ministère de Santé et de l’Action sociale pour la construction d’une maternité, d’un logement pour le personnel de santé et d’une ambulance médicalisée afin de faciliter les évacuations sanitaires des malades vers les principales structures sanitaires de Kolda.

Pour le Docteur Souleymane Mangane, médecin-chef du District sanitaire de Kolda, la construction de ce poste de santé va abréger la souffrance des populations de Kossanké. « Kossanké est une zone qui est assez enclavée par rapport aux autres structures sanitaires.

Je rappelle que Kossanké est situé à 15 Km du poste de santé le plus proche et vous imaginez le problème d’accessibilité aux routes qui est très difficile pendant l’hivernage. Donc, avoir une structure sanitaire qui est davantage proche des populations, va permettre à celles-ci d’avoir un service de qualité et de pouvoir bénéficier des soins le plutôt possible », dit-il. Il demande au personnel de santé d’être disponible pour assurer la continuité du service tout en exhortant le maire et ses partenaires à penser au volet équipement.

Mamadou Aliou DIALLO

Rate this item
(0 votes)