banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Conférence internationale « Acces » : Dakar, capitale de la musique africaine du 17 au 18 novembre

07 Nov 2017
695 times

La Fondation « Music in Africa » organise la première édition de la conférence internationale de musique « Acess », à Dakar. Prévue du 17 au 18 novembre, cette manifestation dédiée à la musique africaine va regrouper des acteurs clés de l’industrie musicale du continent et d’ailleurs.

Après un premier coup d’essai réussi l’année dernière à Addis-Abeba, la Fondation « Music in Africa » va tenir, du 17 au 18 novembre à Dakar, la première édition la conférence musicale « Acces ». Avec la participation d’une quarantaine d’acteurs phares de la musique africaine, cette rencontre  va être une véritable vitrine de l’industrie musicale du continent. D’autres participants, qui s’intéressent à la musique africaine, venus d’Europe, prendront également part à cette rencontre. Au-delà des ateliers, des tables rondes, de visites de lieux importants de l’industrie de la musique à Dakar, l’événement est un cadre parfait pour découvrir et booster de nouveaux talents. En outre, il est une occasion d’assister à des séances de réseautage et d’exposition.

Durant deux jours, plusieurs conférences sur diverses thématiques de la musique africaine et sénégalaise seront abordées par d’éminents spécialistes. Entre autres thèmes qui seront traités, a informé Aisha Dème, présidente de la Fondation « Music in Africa », figurent la problématique de la mobilité des musiciens africains, la distribution, la place des femmes dans la musique, le hip hop au Sénégal. « Il y aura beaucoup de panels. On va discuter de l’industrie musicale africaine, en soulevant des problèmes mais aussi tout en voyant ce qu’il y a de plus positif afin de voir comment collaborer ensemble », a-t-elle indiqué. La conférence inaugurale sera animée par Baba Maal, le leader du Daande Leñol. Cette première édition est organisée en partenariat avec le festival « Teranga Jam » qui se tient du 16 au 18 novembre.

Industrie musicale
Cadre d’échange s’inspirant autour des principes de la diplomatie culturelle pour porter, développer ou appuyer des projets artistiques et créatifs, ce festival, a soutenu son initiatrice, Ndèye Gnagna Koné, se tiendra en parallèle avec la conférence « Acces » et réunira des virtuoses de la musique africaine et sénégalaise à l’image de Moh Dediouf, Cheikh Lô, R Light de la Côte d’Ivoire ou encore Dj Vielo du Cap-Vert.

En initiant la Conférence internationale « Acces », en partenariat avec certaines structures comme le Goethe institut, la Fondation « Music in Africa » renoue avec sa volonté de participer à l’émergence d’une véritable industrie musicale dans le continent. Son portail web mise en place depuis 2013 concentre actuellement plus de 13.000 profils d’artistes africains. Le site permet d’accéder à des « outils pratiques pour les professionnels de la musique, de collaborer et aider à construire une source d’informations fiables ». Cela, en proposant des contenus dynamiques et variées avec comme objectif : l’amélioration de la connaissance de la musique africaine.

Ibrahima BA

Last modified on mardi, 07 novembre 2017 14:11
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.