banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Semaine mondiale de l’entrepreunariat : L’innovation et l’économie numérique au cœur de la célébration

14 Nov 2017
637 times

L’édition 2017 de la Semaine mondiale de l’entreprenariat (Gew) a été officiellement lancée, hier, à Dakar, à travers une conférence inaugurale sur le thème : « Approches innovantes et fédératrices de l’Economie numérique ». Cet évènement, organisé au Sénégal par Jokkolabs, se veut inspirer, promouvoir et accompagner le développement d’une culture de l’entrepreneuriat et de l’innovation.

« Digital disruption », thème de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat (Gew) de cette année, revient encore sur la place devenue incontournable du digital dans l’émergence d’une économie durable. L’innovation, qui a été au cœur de la  digitalisation des entreprises, porte aujourd’hui la marque des économies performantes  et se trouve à mesure de contenir une concurrence extra-frontalière.

En Afrique, les défis qui se posent ne peuvent être relevés que si le continent réussit dans l’entreprenariat et l’innovation. C’est, du moins, la conviction du président de l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et la communication du Sénégal (Optic).  Antoine Ngom, qui a abordé la thématique : « Approches innovantes et fédératrices de l’Economie numérique »,  a soutenu que le digital est la première révolution que l’Afrique peut s’approprier pour faire des raccourcis dans son développement au niveau des différents domaines.  Ce faisant, mettre en place des conditions qui lui permettront de jouer un rôle majeur dans ce domaine.

Parmi ces conditions, a relevé le conférencier, par ailleurs parrain de la  « Gew », figurent l’environnement, le capital humain, l’infrastructure numérique et de base ainsi qu’un écosystème favorable et à l’entreprenariat et à l’innovation. « Nous devons tous nous battre pour disposer, dans nos pays, de politiques publiques adaptées portées par des institutions qui sont à la hauteur et conscients des enjeux,  favorables au développement des affaires, à l’investissement, à une concurrence saine, à l’innovation, à l’entreprenariat et la transformation digitale de nos économies », a dit M. Ngom.  

Par rapport aux ressources humaines, il a suggéré un enseignement, dès le bas âge, qui soit adapté aux nouveaux emplois et métiers induits par le numérique. Non sans inviter l’Etat à soutenir les initiatives privées.  Aujourd’hui, si le continent africain fait face au défi de la démographie, l’innovation technologique constitue une solution, selon Antoine Ngom, pour faire de cette transition démographique une opportunité.

100 entreprises incubées par an
Le directeur de l’Economie numérique, représentant le ministre de la Communication, des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, s’est félicité du travail qui est en train d’être accompli par Jokkolabs « pour stimuler l’entreprenariat et l’innovation en offrant un environnement unique où des centaines d’entrepreneurs, créatifs et d’innovateurs, viennent se rencontrer, apprendre, collaborer et développer leurs activités ». Abordant le thème de l’édition de cette année, Seth Sall a souligné qu’il s’agit « d’une parfaite illustration  du rôle avant-gardiste que Jokkolabs n’a jamais cessé de jouer en tant qu’acteur indépendant qui cherche des approches innovantes liées à l’économie numérique pour répondre aux enjeux socio-économiques  du 21ème siècle ». Selon lui, dans la Stratégie Sénégal numérique 2025, l’entreprenariat et l’emploi des jeunes constituent une priorité avec un objectif de près 3.000 emplois qualifiés et environ 100 entreprises incubées chaque année d’ici 2025.

Organisée par Jokkolabs, la Semaine mondiale de l’entreprenariat est ouverte jusqu’au 19 novembre à Dakar, Thiès, Mbour, Saint-Louis, Ziguinchor avec 49 activités prévues.

Ibrahima BA

 

Last modified on mardi, 14 novembre 2017 14:58
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.