banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Festival Djaram’art : L’art dans la rue du 1er au 7 avril

24 Mar 2018
1774 times

La 5ème  édition du  festival  Djaram’Art s’ouvre  le 01er  avril  à Ndayane (région de Thiès). Dédié à la jeunesse sénégalaise, l’événement sera marqué, jusqu’au 7 avril,  par des ateliers cirque et marionnettes, une formation en photo, une course d’ânes, un gala de lutte, des spectacles de danses et chants traditionnels lébous.

Unique à son genre au Sénégal, le festival Djaram’Art  se déroule du 1er au 7 avril  à Ndayane, Kelle, Toubab Dialaw et à l’Institut français de Dakar. Organisé par  l’association Djarama, il a pour but d’offrir un moment de culture et de joie aux enfants et surtout de faire découvrir ce village légendaire de Ndayane que peu de Sénégalais connaissent. Selon la directrice artistique du pôle culturel de Djaram’Art, Patricia Gomis, par ailleurs comédienne, après quatre éditions,  de 2013 à 2016, le festival s’installe cette année à Ndayane. « Durant cinq jours, du 1er au 5 avril, il y aura des ateliers artistiques (cirque, marionnettes et clown) pas tellement connus au Sénégal et qui seront présentés par des artistes  venus du Maroc, de la France et de la  Suisse. Sans compter les spectacles de danses et chants traditionnels lébous, les courses d’ânes,  un gala de lutte et des spectacles. L’art dans la rue  sera à l’honneur à Ndayane et environs pour célébrer un moment de culture, de joie et de créativité à partager avec la jeunesse sénégalaise », informe Mme Gomis.

Pour valoriser  les artisans et producteurs locaux, il  est prévu des stands pour permettre aux gens de  pouvoir exposer l’artisanat. En amont de ce festival, il y a eu  une formation en photo  pour les jeunes de Ndayane et une autre en graffiti avec l’artiste Docta. Le festival sera l’occasion d’inaugurer cette fresque réalisée par les enfants. De plus, deux journées de visites médicales et de soins dentaires seront organisées les 4 et 5 avril pour les enfants  des « daaras » et de Ndayane. D’après Patricia Gomis, l’évènement met l’accent, cette année, sur le droit à la santé pour tous. Le 4 avril, les festivaliers seront  au Trampoline «  de Dakar, sur la Corniche ouest, pour également  offrir un moment de culture et de joie aux enfants des rues, les talibés.

La clôture du festival est prévue le 07  avril à l’Institut français, partenaire culturel de Djarama, avec une déambulation, des ateliers cirque et marionnettes pour les enfants et des représentations de spectacles.  Fondée   en   2005,   Djarama,  une   association   humaniste   et   innovante, œuvre   au   profit   des   enfants  défavorisés  par  des  actions  culturelles  et  éducatives  liant   l’apprentissage,   les   arts   du   théâtre,   du   cirque et  de   la   marionnette. 
Elle a créé, en 2014, la première compagnie clown au Sénégal. L’association a également  mis en place deux écoles  sociales et communautaires. « Une  école maternelle à Malika, depuis 2009, qui  accueille les enfants défavorisés. Nous avons aussi en place le Centre d’art  pour la jeunesse avec un théâtre de 150 places qui organise, tous les mois, un spectacle venu de partout (France, Suisse)  que l’on diffuse, par la suite,  dans les lieux culturels et dans certaines écoles », confie la directrice artistique du pôle culturel Djaram’Art.

Maguette Guèye DIEDHIOU

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.