banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Festival « Okhet Kayanior » : La légende d’Aguène et Diambogne immortalisée à Faoye

24 Mar 2018
1798 times

A l’ origine du cousinage entre Diolas et Sérères, les deux sœurs  Aguène et Diambogne s’étaient séparées au large de l’embouchure entre l’océan et le fleuve Saloum. Une histoire ou une légende qui a été reconstituée   lors du festival Sérère-Diola  « Okhet Kayanior » à Faoye, dans la commune de Djilass.

Une belle communion. Le festival sérère et diola  « Okhet Kayanior », qui s’est déroulé à Faoye, dans la commune de Djilass, a raffermi les liens entre ces deux communautés. L’initiative émane de l’Association des ressortissants casamançais de l’arrondissement de Fimela en collaboration avec la Génération solidaire, terres et cultures solidaires et Alter Ego (France). L’objectif : promouvoir la culture des ethnies sérère et diola. La troupe artistique « Essamaye » de Coubalan, dans les Kalounayes, en Casamance, était l’invitée d’honneur. Une belle occasion pour les organisateurs, selon le président du comité de pilotage, le major Mamadou Ndik Faye, par ailleurs chef de village de Faoye, « d’illustrer et de raffermir davantage les liens séculaires basés sur ce cousinage à plaisanterie et en faire un véritable vecteur de développement ».

C’est au large du bras de mer qui longe le village que s’est tenue la reconstitution de cette séparation entre deux sœurs qui auraient enfanté les cousins sérères et diolas. Une belle illustration. Les responsables et troupes folkloriques des deux camps, à bord de deux pirogues, ont navigué pendant longtemps avant de se séparer pour symboliser ainsi, selon Mamadou Ndik Faye, « cette légende entre les deux sœurs Aguène et Diambogne ». Une foule venue du village de Faoye et ses environs mais aussi de nombreux touristes en séjour dans la zone ont assisté à cette démonstration.

Le festival a débuté à Fimela en passant par Dioffior jusqu’à Faoye. Les populations de ces trois localités ont vécu au rythme de la diversité culturelle des deux peuples. La troupe de Coubalan (Casamance) a séduit le public en présentant son répertoire.

La parade des masques était l’une des attractions du festival avec tout le mysticisme et la symbolique qui l’entourent. « Seuls les initiés peuvent en comprendre la signification », a expliqué Papis Ismaïla Sonko, responsable de la troupe. « Notre participation en tant qu’invité d’honneur du festival de Faoye est dictée par la volonté de solidifier les liens de cousinage entre Diolas et Sérères mais aussi  pour permettre aux deux communautés de jouer leur partition dans la recherche d’une paix durable en Casamance et dans tout le Sénégal. Car il ne peut pas y avoir d’émergence sans la paix et l’unité », a-t-il souligné.

Plus de 300 femmes dépistées au cancer du col de l’utérus
Le maire de la commune de Dioffior, Youssouf Diome, a magnifié l’organisation du festival. Il a insisté sur la nécessité pour les deux communautés de créer les conditions d’une vie commune. M. Diome a invité ses cousins diolas à venir s’installer à Dioffior et ses parents sérères à faire de même en Casamance.

Ces journées culturelles ont été également marquées par des séances gratuites de dépistage du cancer du col de l’utérus. Selon le président du comité d’organisation, cela a permis « de consulter 332 femmes, dont 76 à Faoye, 182 à Dioffior et 74 à Fimela. La première édition du week-end culturel Sérère-Diola dénommé « Okhet Kayanior » a vécu.  La prochaine pourrait se tenir en Casamance comme l’ont souhaité certains des organisateurs.

Mohamadou SAGNE

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.