banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Complexe cinématographique Sembène Ousmane : L’ouverture officielle prévue le 31 mars

26 Mar 2018
2036 times
La salle Safi Faye, une des composantes du complexe cinématographique Sembène Ousmane. La salle Safi Faye, une des composantes du complexe cinématographique Sembène Ousmane.

Le nouveau complexe cinématographique Sembene Ousmane sera ouvert le 31 mars. D’une capacité de 500 places, avec des salles en 2, 3 et 5D, cette nouvelle infrastructure culturelle va contribuer au rayonnement du septième art africain, notamment sénégalais.

Construite au Magic Land, sis sur la corniche ouest de Dakar, à deux pas de l’océan Atlantique, le nouveau complexe cinématographique Sembene Ousmane est une infrastructure complète. Ce bijou dont l’inauguration est prévue le 31 mars prochain épouse toutes les commodités (confiserie et snack, salle de fête, salle de jeux…). Il intègre les dernières technologies. Avec des salles en 2, 3 et 5D, ce complexe va contribuer, de manière significative, au rayonnement du cinéma africain en général et sénégalais en particulier. Au total, 500 places sont réparties entre trois grandes salles portant les noms de Djibril Diop Mambéty, Safi Faye et Soukheyna Saleh. A l’initiative du groupe Saleh, ce programme de construction de salles de cinéma à Dakar et dans les régions est une réponse positive à l’appel des autorités sénégalaises qui ambitionnent d’édifier des complexes cinématographiques un peu partout dans le pays pour redynamiser le septième art sénégalais mais également de relancer le cinéma disparu dans certains quartiers de la capitale et de sa banlieue. Après Dakar, Youssef Saleh, Pdg du groupe Saleh, compte également construire d’autres complexes cinématographiques à Kaolack, Saint-Louis et Thiès. Selon Nasser Ayadi, chargé de la programmation, le complexe cinématographique Sembene Ousmane va accorder une place privilégiée aux films africains. Cela, avec une programmation hebdomadaire suivie et régulière des films de catalogue. Il se veut également un tremplin qui pourra aider au succès des nouveautés africaines. « On vise une grosse programmation africaine en mettant l’accent sur la production du continent. On veut montrer tous les films primés dans les festivals africains », soutient-il, ajoutant que des collaborations ont été déjà nouées avec de grandes maisons de distribution. Le complexe cinématographique va aussi accorder un programme spécial pour les enfants avec les films d’animation. Pour permettre à une bonne partie des Sénégalais d’avoir accès à ce complexe, trois sortes de tarifs ont été établis. Un tarif de 2.000 FCfa pour adulte, un autre de 1.500 pour enfant et, enfin, un troisième à 5.000 FCfa pour les affiches inédites.

Ibrahima BA

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.