banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Recueil de poésie « Mots à maux » : Les « Ecrivains de la meute » expriment leur état d’âme

05 Avr 2018
1090 times

« Mots à maux ». C’est le titre du dernier recueil que les « Ecrivains de la meute » ont présenté dimanche à Thiès. A travers une cinquantaine de textes très engagés, ces poètes ont réussi à démontrer que leurs mots portent en eux l’empreinte de leurs maux.

Les « Ecrivains de la meute » ont frappé fort avec le recueil « Mots à maux » qui fait suite à « Lumière des ténèbres » paru en janvier 2016 à Edilivre. Avec des mots bien choisis, Mame Mbeugué Dièye, Thierno Abdoul Wone, Aziz Barham Diouf et Ousmane Mangassa dénoncent les travers, les maux de la société. Par cette œuvre, ces poètes ont émis sur la même longueur d’ondes que Jean Cocteau qui disait : « La poésie dévoile dans toute la force du terme. Elle montre nues, sous une lumière qui secoue la torpeur, les choses surprenantes qui nous environnent et que nos sens enregistraient machinalement ». Ils ont donc réussi un vrai jeu verbal mais aussi libéré les mots pour crier leur détresse. Pour Mame Mbeugué Dièye, « Mots à maux » est une traduction de leurs maux en poésie. « Le terme maux ne saurait être simplement réduit à son sens premier. Le recueil est plutôt un condensé de nos vécus, de nos aspirations, de nos regrets, de nos tristesses. C’est un prétexte pour mettre à nu les sentiments que nous partageons avec le grand public », explique-t-elle. De même, souligne-t-elle, « ces sentiments ne sauraient se limiter à exprimer [leurs] seuls « maux », mais globalement les maux de toute une génération d’humains ». « Mots à Maux » vise, selon Ousmane Mangassa, à dénoncer les dérives de la société. Et le « je », dit-il, est souvent exhalé dans les textes de ce recueil. « A travers notre « je », nous manifestons le « je » de chacun », soutient-il pour épouser la pensée de Victor Hugo qui, dans la préface des Contemplations, disait : « Quand je parle de moi, je parle de vous ! » Mangassa informe qu’après la première aventure avec « Lumière des ténèbres », le collectif s’est enrichi de nouvelles têtes qui ont rejoint la meute.

Dans ce recueil, l’amour qui revient en force adoucit le cri du cœur de ces écrivains. Ceci, pour souligner que la poésie peut souvent apporter des remèdes aux maux de la vie en évoquant aussi la vie sentimentale qui est un savant mélange de plaisir et de souffrance.

Slams et déclamations de poème ont ponctué la cérémonie de dédicace de ce recueil. Et les mots ont volé très haut. Disséquant l’œuvre, Mamadou Socrate Diop a magnifié l’engagement de ces poètes qui, à travers leurs mots, apportent un antidote, un remède contre les maux de la société.

S. O. FALL

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.