banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Droits d’auteur, droits voisins : Les acteurs des arts visuels sensibilisés

05 Avr 2018
991 times

Dans sa série d’activités, la Villa des arts, à Dakar-Hann, a accueilli, avant-hier, une rencontre d’information sur les droits d’auteur et droits voisins. Cette retrouvaille avec les membres de la Sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (Sodav) a été une occasion pour sensibiliser les acteurs des arts visuels sur les enjeux liés à cette législation.

A l’heure du tout numérique, une meilleure compréhension de la propriété intellectuelle semble plus que jamais nécessaire pour la promotion de l’industrie créative. L’urgence est donc de travailler à une bonne conception des enjeux liés au droit d’auteur et des droits voisins. La rencontre d’information sur le droit d’auteur et les droits voisins, initiée, mardi dernier, par la Villa des arts, s’inscrit dans cette perspective. Elle a permis, grâce à des échanges fructueux avec l’équipe de la Sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (Sodav), de sensibiliser les acteurs des arts visuels sur leurs prérogatives dans cette législation, les spécificités liées à leur secteur ainsi que l’intérêt et la pertinence de maitriser ces droits.

Au Sénégal, a relevé le conseiller technique au ministère de la Culture et vice-président du Comité permanent du droit d’auteur et des droits connexes de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi), peu d’efforts sont faits par les acteurs pour connaitre leurs droits afin de pouvoir être une force de proposition. Dans sa communication, Aziz Dieng a tenu à soulever un certain nombre de notions qui font la spécificité du secteur des arts visuels dans le domaine du droit d’auteur. Il s’agit notamment du droit de suite, lequel permet à l’artiste, en cas de vente de son article, de continuer à percevoir un certain pourcentage. Selon M. Dieng, ce droit dispose que l’artiste soit associé au succès de son œuvre. La législation sénégalaise, a-t-il précisé, prévoit que 5% de chaque vente lui soit attribué. Ce qui peut varier en fonction des pays. Aux Etats-Unis, par exemple, le droit de suite n’est pas reconnu. L’autre élément spécifique lié aux arts visuels concerne le respect de l’esprit et de l’intégrité de l’œuvre. C’est une manière d’ « empêcher toute dénaturation ou altération afin de préserver l’expression authentique de celle-ci ». Dans le milieu des arts, peu sont ceux qui savent ces différentes dispositions juridiques. D’où la nécessité, a expliqué le conseiller technique, d’arriver à un changement de comportement. Le directeur général de la Sodav, Aly Bathily, a annoncé qu’un travail est en train d’être fait pour le traçage des arts visuels à travers le monde afin de s’assurer de la récupération des droits. Il a invité les artistes à se formaliser pour accéder au droit de suite.

Ibrahima BA

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.