banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Festival d’art, cuisine, sport... : Les étudiants de l’Ism revisitent la culture japonaise

23 Avr 2018
1031 times

Le Club japonais de l’Institut supérieur de management (Ism - Nihongo Club) a célébré la culture nippone, samedi à Dakar. Les étudiants ont revisité plusieurs facettes de la culture japonaise, pour créer un pont culturel entre le Sénégal et ce pays asiatique.

Ce samedi, le Club japonais de l’Institut supérieur de management (Ism - Nihongo Club), a tenu samedi, en collaboration avec plusieurs volontaires japonais au Sénégal, le festival du Japon. Cette rencontre qui s’est déroulée autour du thème « Les bonheurs du printemps », a été une occasion de découvrir la culture japonaise sous toutes ses formes et de faire la promotion d’un échange culturel entre l’Afrique et le pays du Soleil levant. Les différentes troupes du club japonais de l’Ism, encadrées par des volontaires japonais, ont procédé à des prestations culturelles (chansons et danses), à plusieurs jeux d’origine nipponne après avoir fait des présentations sur la musique, l’art, l’histoire et les sports pratiqués dans ce pays.

Les jeunes apprenants de la langue japonaise ont découvert ainsi la richesse culturelle du Japon en s’essayant à la calligraphie de ce pays, à l’origami ou l’art de plier du papier, au Yakhuta, au Kiz manga, à l’art floral, au kendo, un art martial japonais. Il y a eu dans ce cadre la dégustation de plats japonais, en plus d’une cérémonie du thé japonais qui est tout un art dans sa préparation, avec les concepts « d’harmonie, de respect et de tranquillité qui sont au cœur de cette cérémonie du thé » presque mystique pour les Japonais.
La présidente du Club japonais de l’Ism, Jessica Aboki, a confié à l’assistance que la préparation de cette journée a nécessité une grande préparation de l’ensemble des membres avec l’assistance de leur enseignante de langue japonaise.

Ce festival du Japon à l’Ism est organisé 10 ans après la création de l’African - Asia-Institut avec comme première langue enseignée dans cette structure, le japonais. C’est ainsi que la conseillère de l’ambassade du Japon au Sénégal, Keiko Egusa, a indiqué que cette journée est « symbolique ». Mme Egusa a remercié les responsables de l’Ism pour avoir permis « aux pionniers de l’enseignement de la langue japonaise au Sénégal d’avoir l’opportunité de faire la promotion de notre langue ».

Pont culturel
 « En 2008, le Centre Afrique-Asie a été créé et la première langue asiatique qui y fut enseignée est le japonais. Je félicite et encourage tous les étudiants qui s’évertuent, chaque jour, à maîtriser la langue japonaise. La langue est une véritable clé pour comprendre la culture et la société dans son originalité et sa diversité. La connaissance de la langue fait tomber les barrières des frontières et constitue une excellente occasion de s’ouvrir les uns aux autres », a confié la conseillère de l’ambassade du Japon.

Même avis chez le Premier adjoint au représentant-résident de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica), Odawara Kosukei, qui salue l’engagement des volontaires japonais au Sénégal et de l’enseignante de cette langue dans le pays, Mme Otsuka.

Pour elle, l’enseignement de la langue japonaise, au-delà des aspects linguistiques, est un tremplin vers la culture japonaise, ce qui va créer un brassage entre les peuples sénégalais, africain en général, et le Japon. Le représentant-résident de la Jica au Sénégal encourage les étudiants ayant choisi cette langue à poursuivre leurs efforts « afin de construire un pont culturel solide entre l’Afrique et le Japon ».
Le représentant du directeur de l’Ism, Abdoulaye Biaye, a salué cette innovation des élèves tout en remerciant l’ambassade du Japon et la Jica pour sa collaboration. Pour lui, le modèle culturelle du Japon est un exemple pour des pays comme le Sénégal, car il fait la promotion de la rigueur au travail et de l’éthique.

Oumar KANDE

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.