banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Levée du corps de Habib Faye : Macky Sall rend hommage à «un architecte de la musique»

30 Avr 2018
1473 times

Le président de la République s’est rendu, samedi, à l’Hôpital Principal de Dakar, à la levée du corps du musicien Habib Faye, décédé mercredi dernier. Macky Sall y a présenté les condoléances « au nom de la Nation sénégalaise toute entière » à la Famille du défunt guitariste. Selon le chef de l’Etat, Habib Faye était un architecte de la musique dont l’œuvre doit être perpétuée.

Ce samedi, l’ensemble de la communauté artistique s’était donné rendez-vous à la morgue de l’Hôpital Principal de Dakar pour rendre un dernier hommage au musicien Habib Faye, bassiste du Super Etoile, décédé mercredi dernier, à Paris, à l’âge de 53 ans. Le président de la République, Macky Sall, a rehaussé aussi de sa présence cette levée du corps, pour rendre un hommage à Habib Faye qui fut, selon lui, « un patrimoine de notre culture que nous devons honorer et dont l’œuvre doit être perpétuée par nos jeunes talents ». Le chef de l’Etat était  accompagné du Premier ministre, Mahammed Abdallah Dionne, du ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, du ministre du Renouveau urbain, Diène Farba Sarr, du ministre d’Etat, Mbaye Ndiaye, du secrétaire général du gouvernement, Seydou Gueye, entre autres.

A la famille et à la veuve du musicien, Macky Sall a confié : « Je sais que vous éprouvez la douleur de la perte d’un membre éminent de votre famille, mais je peux vous dire également que le Sénégal vient de perdre un grand fils, une vitrine internationale ; l’Afrique aussi pleure la disparition de Habib Faye. Je voudrais, en cet instant solennel et particulier, et au nom de la Nation sénégalaise toute entière, présenter nos condoléances attristées ».
Le Président considère la disparition de Habib Faye comme « une immense perte, d’un homme réputé pour sa discrétion » et décrit par ses proches comme « généreux avec une discipline sans égale, une exigence dans sa quête constante de perfection ». « Il est parti avec dignité, en silence, comme pour nous épargner la souffrance de sa disparition », a dit le chef de l’Etat.  

Geste symbolique
Ce dernier a aussi apprécié le talent de l’artiste qui repose désormais au cimetière de Yoff, à Dakar. « Pour un néophyte comme moi, j’ai apprécié son talent le long de son compagnonnage avec Youssou Ndour... Sa musique nous touchait tous parce qu’elle partait toujours de ce que nous sommes, de ce que nous sentons pour nous entraîner vers des rythmes et des mélodies bien loin de notre quotidien. La musique de feu Habib Faye était authentiquement d’ici avant d’aller vers l’universel », se rappelle Macky Sall.

Le chef de l’Etat estime que la contribution de Habib Faye est reconnue comme décisive dans l’œuvre de modernisation de notre création musicale depuis les années 1980 grâce, en particulier, à Youssou Ndour et de grands musiciens comme Ismaël Lô, Oumar Pène, Idrissa Diop et tant d’autres. Saluant aussi la sincérité de l’amitié qu’il y a eue entre Youssou Ndour et le défunt, le président de la République souligne qu’Habib Faye a continué « à élargir nos perspectives culturelles et musicales au-delà de nos frontières par des collaborations significatives avec les plus grands noms de l’élite musicale internationale ».  
Auparavant, très touchée par la présence du chef de l’Etat, Me Aïssata Tall Sall, parlant au nom de la famille de la veuve de Habib Faye, a remercié le président de la République « pour ce geste hautement symbolique », en venant avec l’ensemble de son gouvernement s’incliner devant la dépouille « de notre cher frère et beau-frère ».

« Cela nous touche énormément », confesse Me Tall Sall. Cette dernière a aussi présenté « les hommages les plus déférents » au président Macky Sall et à Youssou Ndour pour la grande générosité dont ils ont fait preuve.
Même avis chez le musicien Vieux Mac Faye, grand-frère du défunt qui a remercié le chef de l’Etat pour son déplacement, une reconnaissance de toute la Nation. Il a apprécié la mobilisation des familles artistique et adoptive d’Habib, « incarnée par Youssou Ndour qui l’a éduqué et tout enseigné ».
 

Le père de Youssou Ndour, El Hadj Elimane Ndour, est revenu aussi sur le compagnonnage entre Habib Faye, un « grand travailleur », et son fils. La famille de Feu Serigne Saliou Mbacké est venue aussi prier pour le défunt qui fut leur disciple mouride.   

SODA MAMA FALL, CHANTEUSE
«Les artistes touchés par cette marque de reconnaissance»

«C’est une reconnaissance pour lui et pour tous les artistes d’avoir une levée du corps présidée par le chef de l’Etat. Tous les artistes sont très touchés par cette marque de reconnaissance du président de la République, Macky Sall. Nous sommes très contents aussi de l’attitude de Youssou Ndour qui a démontré que l’amitié est très importante dans notre pays. La solidarité est aussi importante pour notre société et nous pouvons en être fiers.»                               

Oumar KANDE

Réactions

IDRISSA DIOP, CHANTEUR
«C’était un alchimiste
de la musique»
«Habib était un grand bonhomme. Pour résumer ce que je sais de lui, c’était un génie des temps modernes, un alchimiste de la musique. Il mettait la technique au service de l’émotion. Tout ce qu’il sortait en musique, c’était quelque chose de vérifiable, d’exact. Il me disait souvent qu’il faut qu’on arrête de prendre la musique à la légère car c’est une science exacte. Pour lui, il faut apprendre la musique, donner du cœur et du temps à cette musique, donner un sens à la musique. C’était  un homme exceptionnel».

ISMAILA LO, CHANTEUR
«Habib faisait partie des plus
talentueux bassistes»
«Nous avons perdu quelqu’un de généreux, un homme courtois, discret. Il avait beaucoup de talent et était très pieux. C’était un petit frère à moi car en passant par Adama Faye avec qui j’ai eu à partager des moments au Super Diamono, Vieux Mac Faye et Lamine Faye, je fais partie de cette famille. Habib faisait partie de la génération des plus talentueux bassistes dans le monde, sa dimension a dépassé nos frontières. Que le bon Dieu l’accueille dans son paradis. Le geste du Président qui est le protecteur des Arts et des Lettres est à saluer aussi. Cela ne peut que le grandir et grandir la culture. C’est un geste fort et symbolique et nous lui disons merci».

COUMBA GAWLO SECK, CHANTEUSE
«Je retiens de Habib le talent,
la générosité…»
«Nous vivons aujourd’hui de grands moments d’émotion. C’est une grande tristesse qui m’envahit parce qu’un des nôtres est parti à jamais. Le talent est parti ; la générosité, la discrétion et le partage sont les souvenirs que je retiens de Habib, ce grand musicien avec qui j’ai partagé de grands moments de musique et de rigolade. Il m’a beaucoup aidé dans la composition de mon produit Pata Pata».

ALIOUNE MBAYE DER, CHANTEUR
«Le nom du groupe Setsima s’inspire d’un tube de Habib»
«Habib était un ami, un frère. Tout le monde sait que je suis du « Lemzo Diamano » depuis les années 1990-1991 ; nous avons eu un vécu, Lamine Faye, Habib Faye et moi. Même le nom de mon groupe, le « Setsima », c’est par rapport un tube qu’Habib avait réalisé (Setsima) ; le nom est venu de là. C’est un grand-frère et cette perte nous fait très mal. Il m’a beaucoup aidé tout au long de ma carrière».

PAPE DEMBEL DIOP, BASSISTE
«C’était un très grand
professionnel»
«Je retiens de lui un homme humble, d’une très grande générosité. Un très grand professionnel avec qui nous partagions beaucoup de choses, particulièrement la musique. Il était très professionnel. Il a œuvré pour le rayonnement de la musique au plan international. Nous prions pour le repos de son âme».  

Propos recueillis par O. KANDE

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.